Les années 2010 chez Audi – La voie de l’électrification

Les marques automobiles du monde entier ont évolué durant ces dernières années. Les nouvelles normes environnementales, les nouveaux besoins de mobilité ont obligé les constructeurs à revoir leurs copies et à offrir une nouvelle vision de l’automobile.

La marque aux anneaux n’a pas chômé durant la décennie 2010, elle a su puiser parmi de nombreuses technologies et tester différentes idées. En partant de simples modèles disséminés, on retrouve aujourd’hui une gamme à part entière, je parle bien sûr des Audi e-tron.

Une avalanche de concepts

En quelques années seulement, la marque aux anneaux a compris les enjeux de l’électrification automobile. C’est par le haut que la firme d’Ingolstadt a décidé de commencer ses recherches, en présentant fin 2009 l’Audi R8 e-tron. Cette supercar 100% électrique possédait 320 chevaux et un look à tomber. Seulement, à cette époque, l’engouement du véhicule 100% électrique n’était pas élevé.

En 2010, c’est l’autre côté de la gamme Audi qui bénéficie des recherches en mobilité électrique. On découvre à Francfort le concept Audi A1 e-tron, une voiture hybride, équipée d’un petit moteur essence de 100 chevaux et d’un moteur électrique de 60 chevaux. Ce concept ne sera jamais décliné en version de série. Il faudra attendre 2013 pour voir une proposition proche de la réalité. A Genève, la marque aux anneaux pose sur son stand une Audi A3 e-tron, hybride rechargeable, qui sera la première à être déclinée de série.

Après l’hybride rechargeable, c’est la technologie 100% électrique qui a pris le dessus. En 2015, Ingolstadt récidive avec une Audi R8 e-tron basée sur la seconde génération de la supercar. Deux moteurs électriques sur l’essieu arrière offrent une puissance de 462 chevaux. Seulement 3,9 secondes sont nécessaires pour atteindre les 100 km/h et la vitesse maximale approche les 250 km/h. Une version limitée à 100 exemplaires de cette Audi R8 e-tron verra le jour.

Les concepts e-tron se sont ensuite succédés : en 2017, la marque aux anneaux dévoile l’Audi e-tron Sportback concept, qui préfigure le modèle actuel. Le concept Audi e-tron GT est inauguré fin 2018 et l’Audi Q4 e-tron concept début 2019.

La compétition comme laboratoire

Afin de parfaire sa connaissance en mobilité électrique et hybride, la marque aux anneaux s’est comme toujours appuyée sur la compétition. Au début des années 2010 les équipes d’Audi Sport ont mis au point un nouveau prototype destiné aux 24H du Mans. Pour la première fois, un modèle hybride diesel allait courir pour cette compétition mythique. Nommé Audi R18 e-tron quattro, le prototype était équipé d’un V6 TDI de 3.7L de cylindrée et d’un moteur électrique sur l’essieu avant. La puissance cumulée était d’un peu moins de 800 chevaux.

Dès ses premiers tours de roue sur le circuit des 24H du Mans, en 2012, l’Audi R18 e-tron quattro a surpris. Première participation, première pôle position et première victoire avec le trio Lotterer, Tréluyer et Fässler. En 2013 et 2014, ce bolide unique a récidivé avec deux victoires sur la course mancelle.

La marque aux anneaux a ensuite décidé d’arrêter la compétition d’endurance en 2016 pour se focaliser sur l’autre technologie importante de l’automobile : l’électricité. Audi Sport s’est engagé dès la première saison du championnat de Formula-E en 2014. Après des débuts difficiles, la consécration est arrivée en 2018 avec une première place au championnat avec l’équipe Audi Sport ABT Schaeffler.

Un avenir tout tracé

En 10 ans, Audi a développé un très grand savoir-faire en matière de mobilité électrique. Désormais, la gamme “e-tron” possède sa propre identité et une gamme déjà cohérente. On retrouve des modèles hybrides rechargeables avec l’Audi A7 Sportback TFSI e quattro, l’Audi A8 TFSI e quattro, l’Audi Q5 TFSI e quattro et l’Audi Q7 TFSI e quattro. D’autres modèles suivront la voie de l’hybridation, notamment la future Audi A3, prévue pour 2020.

Du côté des modèles 100% électriques, Audi compte désormais deux modèles à son catalogue : l’Audi e-tron quattro et l’Audi e-tron Sportback. Deux autres modèles sont déjà prévus : l’Audi e-tron GT et l’Audi Q4 e-tron. L’offensive électrique n’est pas terminée et on peut s’attendre à d’autres surprises dans les prochains mois et années. On peut compter sur l’imagination et le savoir-faire des ingénieurs d’Ingolstadt pour nous faire rêver encore plus à l’avenir.


Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 9 =

%d blogueurs aiment cette page :