Audi activesphere concept : Hors codes

Audi activesphere concept

Il y a 18 mois, Ingolstadt a décidé d’apporter un vent de frais dans le design de ses concepts avec 4 sphères, centrées autour de l’expérience du conducteur et des passagers, avec 4 carrosseries différentes.

Après l’Audi grandsphere concept, l’Audi urbansphere concept et l’Audi skysphere concept, la marque nous dévoile enfin sa quatrième interprétation des véhicules de demain : l’Audi activesphere concept.

Mi-coupé, mi-pickup !

Cette dernière sphère d’Audi a de quoi étonner. On retrouve des airs de coupé, une ligne Sportback, mais la garde au sol interpelle. Pour comprendre ce concept, il faut se pencher sur son origine : les équipes d’Audi ont tout simplement voulu rendre hommage aux modèles allroad. On retrouve donc une carrosserie et des lignes dynamiques, avec de vraies capacités de franchissement offertes par les gigantesques roues 22 pouces et une garde au sol variable.

On peut ajouter les passages de roue proéminents pour rappeler la présence de la transmissions intégrale quattro, ou encore les seuils de portes qui peuvent arborer au besoin un design encore plus agressif grâce au déploiement automatique d’éléments de protection en mode offroad.

La cerise sur le gâteau vient directement du coffre. Si les 4,98m de ce nouveau concept laissent penser à une énième carrosserie Sportback, un appui sur un bouton transforment l’Audi activesphere concept en pickup, avec un cargo baptisé “active back”. Le résultat est étonnant, et ce concept réussit un grand écart encore inédit, celui de mixer aisance sur route, style, capacités off-road et volume de chargement.

J’vous remets un verre ?

Si on reconnaît aisément que ce concept nous vient d’Ingolstadt, les designers se sont lâchés sur les matériaux. Pour offrir un sentiment de liberté le plus élevé possible, on retrouve des vitrages presque partout : au niveau de la calandre singleframe, sur le bas des portières, au niveau du toit et du hayon . Autant dire qu’on se retrouve largement baigné de lumière à l’intérieur.

Le résultat impose quand même le respect, on se retrouve avec un galet presque lisse, ce qui favorise grandement l’aérodynamisme et donc l’autonomie. La garde au sol variable sur 40 mm permet également d’abaisser le véhicule en phase de roulage à grande vitesse, là encore pour une question d’efficience.

On remarquera également la signature lumineuse spécifique aux concepts “sphere” avec des feux qui présentent une pupille lumineuse, comme deux yeux qui vont éclairer la route. Quelque chose nous dit d’ailleurs que cette signature sera présente sur la future Audi A6 e-tron.

Un expérience à bord inédite

L’entrée dans l’habitacle est impressionnante. Les portes antagonistes laissent place à un vaste espace, à la fois pour le conducteur et ses passagers. On découvre dans le concept un mélange de couleurs sombres et de rouge lave très chaud. Le design est très futuriste et le tableau de bord est évidemment rabattable dans le cas d’une conduite autonome sur les portions de routes équipées.

La prouesse technique et l’ergonomie sont encore plus impressionnantes : il n’y a presque aucun bouton dans l’habitacle. L’ergonomie à bord est gérée par des lunettes à réalité augmentée. Il suffit de les porter pour qu’un nouveau monde numérique vienne se superposer à la réalité. Le conducteur a droit à des informations essentielles sur la conduite : navigation, état du terrain lors de sessions offroad, état du trafic, vitesse, etc … Les commandes sont proposées directement vers les éléments à régler : la climatisation par exemple semble flotter au dessus des aérateurs, les commandes de volume sont près des haut-parleurs, les réglages de siège à la base des assises …

Les passagers peuvent profiter d’un écran virtuel pour naviguer sur le web ou regarder leur série préférée. Le son directionnel n’atteint que la personne concernée, sans déranger les autres. On peut même imaginer une conférence en visio ou même assister un collègue avec un rendu 3D de l’environnement de l’interlocuteur.

Enfin, terminons par quelques mots sur les batteries et la motorisation de ce concept. Il est basé sur la plateforme PPE, développée conjointement avec Porsche. On retrouve deux moteurs électriques pour une puissance totale de 442 chevaux et un couple de 750 Nm. Avec environ 100 KWh de batteries, l’autonomie annoncée dépasse les 600 kilomètres. La plateforme PPE permet également la recharge ultra rapide jusqu’à 270 kW pour un 5 à 80% en seulement 25 minutes.

Nous avons donc vu le coupé sportif premium, la voiture destinée à un usage citadin, la grande berline de luxe et désormais un coupé Sportback baroudeur. La marque a dévoilé ses designs pour les futures productions électriques, nous espérons prochainement découvrir un nouveau concept basé sur l’une des 4 sphères, préfigurant un futur modèle de série.


Audi activesphere concept


Habitacle


Croquis


Photos Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − 3 =

%d blogueurs aiment cette page :