Audi RS Q e-tron E2 : taillée pour gagner

Audi RS Q e-tron E2 - Test Zaragoza

Il y a un an, Audi présentait une nouvelle page dans son histoire en compétition automobile : l’Audi RS Q e-tron, taillée pour les Rallye Raids. Après évoir écumé le Rallye Dakar et remporté l’Abu Dhabi Desert Challenge, les équipes d’Audi Sport ont tiré de nombreux enseignements. Faites place à la nouvelle version de l’Audi RS Q e-tron.

Objectif #1 : efficience

Un petit rappel pour ceux qui ont oublié : l’Audi RS Q e-tron est un prototype bien à part. Son système de propulsion est uniquement électrique, géré par deux moteurs placés sur chacun des essieux. Une belle batterie est là pour maximiser l’autonomie et un moteur thermique est relié à une génératrice pour recharger en continu la batterie et permettre de rallier l’arrivée de n’importe quelle étape. Si ce système paraît saugrenu, il n’en est rien. Audi n’a rencontré aucun soucis majeur lors des étapes de Rallye-Raid cette année. L’autonomie a toujours été au rendez vous et ce système complexe n’a jamais fait défaut malgré des conditions extrêmes. Cependant, dans le monde de la compétition automobile, il y a toujours de la place pour les optimisations.

Audi a donc décidé de retravailler en profondeur son prototype. D’abord côté carrosserie, avec l’utilisation de matériaux plus légers et une ligne plus aérodynamique. Les pilotes ne s’en plaindront pas car ils bénéficient d’un cockpit plus large. Grâce à un dessin totalement inédit, et une carrosserie dont chaque élément est nouveau par rapport à la première version du prototype, Audi annonce un coefficient de traînée réduit de 15% . Si on ajoute une légère diminution du poids, on arrive donc à une efficacité énergétique supérieure, ce qui permettra de diminuer la consommation et favoriser les longues étapes.

Côté gestion, les ingénieurs n’ont pas chômé et chaque contrôleur de puissance a été revu, pour à la fois diminuer leur consommation énergétique et gérer plus finement les limites de puissance admises par le règlement FIA. Anecdote improbable : la puissance de la climatisation a été abaissée par rapport à la première version, elle était trop puissante, un comble en plein désert !

Audi RS Q e-tron E2 - Test Zaragoza

Audi RS Q e-tron E2 - 3/4 Avant

Objectif #2 : les pilotes

Au delà de la course à l’énergie, ces derniers mois passés dans les déserts ont permis à Audi de découvrir les éléments à optimiser pour gagner de précieuses minutes, notamment en cas de pépins. C’est la raison pour laquelle les éléments de carrosserie protégeant les roues de secours sont désormais plus plats, plus légers et plus facilement démontables.

Dans l’habitacle, le système de contrôle des fonctions sur écran tactile est désormais muni d’une commande rotative, un peu à la manière d’une molette MMI. Des écrans plus logiques ont fait leur apparition, rangés par étapes d’un Rallye Raid. Un affichage est dédié à la performance, un second aux étapes de liaison, un troisième aux différents paramètres du véhicule et un dernier regroupe toutes les erreurs possibles, pour les retrouver facilement en cas de besoin.

Audi RS Q e-tron E2 - Feu avant

Objectif #3 : le Maroc

C’est au Maroc, dès Octobre, que les trois équipages Audi iront faire leurs premiers tours de roue en compétition avec cette nouvelle version du bolide tout terrain électrique. Le Rallye du Maroc se déroule du 1er au 6 Octobre, on souhaite le meilleur aux pilotes et co-pilotes Audi.



Photos Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-huit + 8 =

%d blogueurs aiment cette page :