Le 2.5L TFSI le plus abouti de l’histoire

Les moteurs 5 cylindres Audi et leurs légendes

Dans l’histoire d’Audi, on retrouve la transmission intégrale quattro, mais certains se souviennent surtout du bruit caractéristique des voitures de rallye des années 80.

A l’origine de ce son si mélodieux, on retrouve le 5 cylindres Audi. Un moteur spécifiquement conçu au départ pour offrir plus de puissance et de couple que les 4 cylindres habituellement utilisés, tout en étant moins lourd que les traditionnels 6 cylindres

Un son inimitable

En automobile, l’architecture moteur 5 cylindres est peu courante, mais Audi a même joué le jeu dela différence jusqu’au bout en dotant son bloc d’un allumage spécifique, responsable de ce son si particulier.

Cette séquence d’allumage des bougies, et donc cette séquence d’explosions dans les cylindres, est la même depuis 1976. C’est à cette époque qu’Audi installe un moteur 5 cylindres essence dans une Audi 100 type C2. Le 2.1L de 136 chevaux résonne comme aucun autre, et son couple fait merveille dans une routière confortable.

Les moteurs 5 cylindres Audi et leurs légendes

Evidemment, les choses ont évolué et le bloc est devenu plus sportif, mais en 1994, il est retiré du catalogue au profit d’architectures plus conventionnelles. Il faudra attendre 2009 avant de l’entendre à nouveau.

Un développement permanent

C’est l’Audi TT RS de première génération qui aura droit au renouveau du moteur 5 cylindres. Un bloc de 2.5L turbocompressé, pour un total de 340 chevaux. Les ingénieurs se sont ensuite creusés la tête pour optimiser encore ce moteur unique, pour le rendre plus léger et plus efficient.

Les moteurs 5 cylindres Audi et leurs légendes

En 2016 et l’arrivée de la seconde génération de l’Audi TT RS, Audi frappe fort avec un carter entièrement en aluminium et de nombreuses pièces optimisées. Le résultat ? 400 chevaux pour un coupé vraiment dynamique. Grâce à cette construction plus légère de 26 kg et à l’apparition de l’Audi Valvelift System, le nouveau bloc 2.5L TFSI est plus efficient, permettant de passer les nouvelles normes.

Audi RS 3 Sportback 2021 : l’apothéose

Avec l’arrivée des normes Euro 6, et l’électrification globale du marché, beaucoup ont crû à la mort du 5 cylindres thermique Audi. Pourtant, les ingénieurs ont travaillé dur pour faire de ce moteur un élément unique et toujours à la page.

Grâce à l’utilisation de matériaux toujours plus léger, à une gestion fine de l’injection, et à un vilebrequin encore moins lourd, le moteur 2.5L TFSI qui équipe les nouvelles Audi RS 3 Sportback et Berline gagne 20 Nm en restant à la même puissance, néanmoins disponible plus tôt. Le moteur est plus rempli, plus adapté à un usage quotidien, et paradoxalement plus sportif également.

Les nouveaux modes de conduite RS Performance et RS Torque Rear (basiquement le mode Drift) permettant aux nouvelles Audi RS 3 de devenir des petites pistardes joueuses et efficaces. Soit on décide de jouer de travers avec le mode drift, soit on profite de l’exceptionnelle adhérence offerte par la dernière génération du système quattro pour claquer des temps record, comme celui réussi par Franck Stippler sur le Nürburgring en 7 :40.748, le record de la catégorie.

Un futur moteur de légende ?

C’est désormais son avenir qui fait peur aux puristes de l’explosion. En effet, il s’agit très certainement du dernier bloc 5 cylindres produit par Audi, avant l’électrification massive.

Il a tous les atouts pour devenir un moteur de légende, comme les Flat-6 Porsche ou même les V8 américains si spéciaux. Pendant plus de 40 ans, le 5 cylindres Audi a façonné et passionné les automobilistes. Il entrera dans l’histoire, et on espère l’entendre encore longtemps.


Photos Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 1 =

%d blogueurs aiment cette page :