La technologie quattro s’électrifie

Audi e-tron S Sportback

Depuis plus de 40 ans, Audi vante les mérites de sa transmission intégrale quattro. Il faut dire qu’aujourd’hui, Audi et quattro sonnent comme deux éléments indissociables.

Jusqu’alors réservée aux véhicules militaires ou aux véhicules de franchissement, Audi a réussi à rendre la transmission intégrale adaptée au grand public. Pour parfaire cette technologie, Audi s’est appuyée sur son savoir-faire en compétition, avec les nombreuses victoires que l’on connaît.

Un héritage passionnant

Tout a commencé à Genève, en 1980 :  Audi dévoile la toute première Audi quattro. Un véhicule unique, doté d’un moteur performant et de la première génération du système quattro. Il faudra peu de temps par la suite pour décliner cette technologie dans les autres véhicules de la marque.

Vous vous souvenez également probablement des nombreuses publicités qui ont accompagné le lancement de cette technologie novatrice. Une Audi 100 CS quattro, qui grimpe sur une piste de saut à ski uniquement par la force de ses pneus et de ses 4 roues motrices.

Audi RS e-tron GT & Audi Sport quattro

C’est grâce à toute cette communication, et aux performances reconnues du système Audi quattro que la marque a réussi à se donner une identité propre. Un crédo qui résonne encore aujourd’hui lorsqu’on parle d’Audi, de quattro ou de technologie.

11,8 millions de véhicules produits

A l’aube des 12 millions d’Audi produites avec la transmission intégrale, il faut se rappeler que la marque a réalisé des défis impressionnants.

Initialement prévu pour équiper des moteurs transversaux, la marque a œuvré pour faire évoluer son système quattro afin d’équiper les véhicules à moteurs longitudinaux. C’est la première Audi S3 qui a bénéficié de cette nouvelle version du quattro en 1998.

Par la suite, c’est l’efficacité énergétique qui a dû évoluer, avec la naissance du système quattro ultra, entièrement déconnectable lorsqu’il n’est plus nécessaire. Ce système est disponible sur tous les moteurs longitudinaux, l’embrayage multi-disques vient se désaccoupler lorsqu’il n’est pas utile, diminuant les éléments en mouvement et donc l’énergie nécessaire pour avancer.

Audi Q4 e-tron

Du côté du dynamisme, c’est le différentiel Audi quattro Sport qu’il faut mentionner, avec sa capacité à gérer le couple de chaque roue pour parfaire les passages en courbes et donner un comportement neutre au véhicule.

Un avenir électrique

Vous l’avez compris, la marque va arrêter de produire des modèles thermiques en 2033. La transmission intégrale quattro doit donc également suivre ce mouvement. On peut néanmoins saluer la marque pour le dernier effort fourni sur l’Audi RS 3, avec le système mécanique RS Torque Splitter, une sorte de double système Haldex permettant de gérer finement la puissance et le couple des roues arrière, malgré la compacité du modèle et son moteur longitudinal.

Audi RS e-tron GT

Désormais, il faudra compter un système quattro électrique. Si cela paraît simple étant donné que chaque essieu peut posséder son propre moteur, il n’en est rien. Il faut en permanence contrôler les mouvements du véhicule, le niveau d’adhérence des roues, le choix réalisé dans l’Audi Drive Select, l’activation au non de l’ESP, etc …

Des calculateurs spécifiques ont été programmés par Audi pour gérer le fonctionnement simultané des deux moteurs (voire des trois dans le cas des Audi e-tron S quattro et Sportback). En moins de 30 millisecondes, le système peut à la fois récupérer l’information et mettre en route le moteur et/ou le différentiel utilisé pour parfaire le comportement.

Gamme Audi e-tron

La gestion de l’énergie est également importante puisque pour parfaire l’autonomie, chaque moteur doit être utilisé à bon escient, là encore, des calculs spécifiques sont réalisés pour éviter d’utiliser trop d’énergie si elle n’est pas nécessaire. Dans les conditions normales, seul un essieu est moteur.

Si les plus anciens se souviennent encore du bruit des Audi quattro des années 80/90, désormais, la transmission intégrale joue dans la cour de la mobilité électrique. Audi n’a pas fini d’innover sur ce point, pour faire de sa transmission intégrale la meilleure du marché. Entre les calculateurs qui vont encore progresser et la gestion mécanique qui ne demande qu’à être optimisée, les futures production Audi e-tron devraient nous ravir côté sportivité et adhérence.



Photos Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − huit =

%d blogueurs aiment cette page :