L’Audi RS Q e-tron dans le désert Marocain

Audi RS Q e-tron - Essais au Maroc

Dans 4 mois, Audi va débuter un tout nouveau challenge, celui du Rallye Dakar. Une occasion unique pour la marque de promouvoir son savoir-faire en off-road, tout en profitant de cette épreuve pour développer des systèmes de propulsion électrique dernier-cri.

Nous avons déjà découvert l’Audi RS Q e-tron il y a quelques semaines. Ce prototype taillé pour le Dakar inaugure une propulsion et une gestion énergétique uniques. On retrouve deux moteurs électriques dérivés de la Formula-E et une batterie rechargée par un moteur thermique dérivé du DTM.

Un premier test en conditions extrêmes

Après avoir testé la nouvelle Audi RS Q e-tron en Europe, principalement en Allemagne et en Espagne, il était temps pour les équipes d’Audi Sport d’aller se confronter aux terrains difficiles. C’est dans le désert Marocain que les développeurs, ingénieurs, mécaniciens, pilotes et co-pilotes ont voyagé, pour un test grandeur nature.

Audi RS Q e-tron - Essais au Maroc

Sous 40°C et entourés d’un maximum de poussière et de sable, les ingénieurs ont pu enfin voir comment se comportera le prototype au Dakar. Cette expérience unique et indispensable a également été l’occasion de peaufiner l’habitacle pour que pilote et co-pilote se sentent au mieux.

Encore du travail pour Janvier 2022

Ne nous mentons pas, l’Audi RS Q e-tron n’est pas encore prête. Le test Marocain a permis d’identifier de nombreux travaux à effectuer pour la préparation au Dakar. Les moteurs par exemple n’ont pas été conçus pour fonctionner dans ces conditions, radicalement différentes d’un asphalte européen !

Audi RS Q e-tron - Essais au Maroc

La gestion thermique des batteries est également encore en cours d’optimisation. Pour réussir les étapes les plus longues du Dakar 2022, il faut absolument maximiser leur autonomie, et cette performance est directement liée à la température des cellules.

Néanmoins, les équipes d’Audi Sport ont commencé à assembler le premier châssis qui sera utilisé en Janvier 2022. Numéroté « 104 », il s’appuie sur les enseignements de cette année, tout en diminuant les tolérances de fabrication au maximum pour une robustesse optimale.



Photos Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + seize =

%d blogueurs aiment cette page :