Dakar 2023 : La course

Rallye Dakar 2023

Prologue SEA CAMP

Victoire de Mathias Ekstroem #211 et Peterhansel en P3. Carlos Sainz quand à lui finit 6ème.
La victoire d’un prologue est certes symbolique mais cela met en confiance pour la suite de la compétition qui durera 14 jours.

Etape 1 SEA CAMP > SEA CAMP

Carlos Sainz est allé chercher une 42e spéciale, la sixième pour Audi depuis son arrivée l’année dernière sur le Dakar, le tout sous les yeux de son fils Carlos Sainz Jr. Pour compléter le tableau glorieux du jour dessiné par les Audi RS Q e-tron E2, Sébastien Loeb, 2e, se retrouve pris en tenaille, cette fois-ci par Mattias Ekström, auteur du 3e temps. Au général, El Matador domine la hiérarchie avec 10’’ d’avance sur Loeb.

Etape 2 SEA CAMP > ALULA

Devant, Nasser Al-Attiyah remporte l’étape du jour devant un autre Hilux, celui d’Erik Van Loon qui avait connu des débuts délicats au prologue. Carlos Sainz termine troisième à 5mins05 du Qatari. Peterhansel lâche 32 minutes alors que Mattias Ekström en perd 37 “aujourd’hui.

Etape 3 ALULA > HA’IL

Carlos Sainz, parmi les plus expérimentés de la discipline, le sait très bien, lui qui a rendu les armes cinq fois de suite entre 2013 et 2017. Aujourd’hui, il a échappé de justesse à la correctionnelle. Tout était pourtant bien parti pour « El Matador » qui se battait pour le podium provisoire en début de parcours jusqu’au km 213. Victimes d’un problème de coupelle de suspension arrière gauche, Sainz et son copilote Lucas Cruz ont été contraints à l’arrêt pour réparer. Bilan de la manœuvre : 45 minutes perdues. L’Audi RS Q e-tron E2 a pu reprendre sa route, mais les minutes ont filé très vite. Par chance, Sainz n’a pas eu à abandonner cette fois-ci. Il voit ses espoirs de finir sur la plus haute marche du podium final s’éloigner, mais le Dakar peut parfois se montrer intraitable et personne n’est à l’abri, y compris ses adversaires.

Etape 4 HA’IL > HA’IL

Stéphane Peterhansel est passé tout près d’une nouvelle victoire d’étape mais termine finalement deuxième derrière Loeb. Carlos Sainz place une seconde Audi RS Q-etron E2 sur le podium de la boucle autour de Ha’il.

Etape 5  HA’IL > HA’IL

Au premier pointage, Lategan vire en tête devant Peterhansel et Al-Attiyah, après seulement 37 km les écarts sont infimes, Sainz et Loeb complètent ce Top 5 resserré en 18 secondes. Au PK 90 c’est Peterhansel qui prend les commandes avec seulement 20″ d’avance sur Al-Attiyah, Sainz est troisième à 35 secondes ! Rappelons que les organisateurs ont réajusté l’EoT autorisant 11 ch de plus au déploiement de la puissance. C’est toujours dans un mouchoir entre Peterhansel avec 20 secondes de matelas sur Loeb et 22 sur Al-Attiyah après 140 km de spéciale parcourue. La hiérarchie va changer de leader au PK 182, c’est Loeb qui prend une courte tête de 3 secondes sur Al-Attiyah et 7 sur Peterhansel. Ça se complique pour le Néerlandais Erik Van Loon, qui est arrêté au km 138 victime d’un ennui mécanique. Le trio de tête régale, Al-Attiyah s’installe en leader pour seulement 10 secondes sur Loeb et 22 sur Peterhansel, quel suspense pour la victoire de l’étape du jour.Les écarts se stabilisent au PK 234, les 3 Audi semblent ravies de leur regain de puissance elles sont dans le Top 6, Peterhansel sur le podium virtuel devant Sainz et Ekström. Mais au PK 282, alors que Nasser Al-Attiyah tient bon avec peu ou prou la même avance sur Loeb et Peterhansel, on a perdu une Audi, celle de Ekström qui pointe désormais à 38 minutes !Al-Attiyah semble filer vers la victoire, il ne relâche pas ses efforts et compte désormais 1’05 d’avance sur Sainz au PK 326 ! Loeb est descendu au troisième rang à 1’24, Peterhansel est juste derrière à 1’49 du leader. Al Rajhi s’empare du 5e temps devant Lategan. Romain Dumas est toujours en lice pour finir dans le Top 10 aujourd’hui.

Etape 6 HA’IL > RIYADH

C’est l’une des journées que l’on voudrait oublier mais qui restera gravée dans les mémoires d’Audi. Jusqu’ici, et malgré quelques mini-déboires en cours de route, le constructeur allemand entretenait ses chances d’aller chercher à Dammam la première victoire d’un véhicule à motorisation électrique sur le Dakar. Mais au cœur d’un cordon de dunes à négocier après la mi-course, le décor de rêve s’est transformé en scène de cauchemar. Au km 212 de la spéciale précisément, Stéphane Peterhansel puis Carlos Sainz ont l’un comme l’autre payé d’une acrobatie incontrôlée fatale aux espoirs d’Audi. Sur ce double accident, Edouard Boulanger, le copilote qui a contribué à l’unique victoire de Peterhansel en Arabie Saoudite, a été touché au dos tandis que le virtuose du volant, sonné, prenait lui aussi la direction de l’hôpital. Carlos Sainz et Lucas Cruz, devant leur Audi RS Qe-tro E2 endommagée, ont eu quant à eux attendu l’intervention du camion de leur équipe.

Etape 7 RIYADH > AL DUWADIMI

Le cauchemar de la veille est loin d’avoir été effacé. Portant seul les chances de la marque au général, Mattias Ekström pointait en tête de la spéciale après 196 km mais a rencontré des ennuis techniques dans la foulée. Le Suédois va laisser échapper beaucoup de temps même s’il a reçu l’aide de Carlos Sainz, parti loin ce matin et qui s’est logiquement arrêté pour remettre les mains dans le cambouis.

Etape 8 AL DUWADIMI > RIYADH

Carlos Sainz a bien essayé de faire briller sa RS Q e-tron E2 en chassant la spéciale en jeu… mais une pénalité de 5 minutes pour excès de vitesse a contrarié le plan qui aurait pu redonner le sourire au clan Audi.

Etape 9 RIYADH

REPOS !!!

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

neuf + neuf =