Essai de l’Audi S3 Sportback

1999 Audi présente l’Audi S3 Coupé ! Le segment des compactes premium sportives est né .
Déjà dès cette première génération d’Audi S3, la marque assume une sportivité discrète et assumée. Discrète si l’on veut car à chaque Audi S3 présentée, la couleur jaune est souvent mis à l’honneur.
Le Jaune Imola, Vegas, Toucan et pour cette version le Jaune Python ! De quoi mettre de la couleur dans cette hiver plus que morose.

Pour rappel l’Audi S3 Sportback (ici en vidéo) a une concurrence assez importante, Mercedes A35 AMG (306 chevaux), BMW M135i (305 chevaux) et aussi la Renault Megane RS Trophy (300 chevaux).

Déjà 32 ans

Comparons un peu la première et la dernière génération.
L’Audi S3 Coupé de 1999 offre le 1.8T (connu et plus que reconnu pour ses performances) avec une puissance de 210 chevaux, 270Nm, le 0 à 100 en 6,1 secondes et 1420kg (sec) sur la balance.
L’Audi S3 Sportback s’offre aussi un moteur plus que connu le 2.0 TFSI de 310 chevaux (identique à la précédente génération restylée) 400 Nm de couple, le 0 à 100 en 4,8 secondes et un poids de 1505kg (sec).
Malgré les 32 ans d’écart elle n’a prit que 85 kilos par rapport à la première génération ce qui est quasiment rien au vu de la prise d’embonpoint de certains autres modèles.

Sur la route

Sobre, efficace et docile voilà comment on peut résumer cette sportive ! Départ du parc presse dans les bouchons Parisien (comme toujours 😂) et direction le Nord. Drive Select mode Auto activé et c’est parti. Après 3h30 de route arrivé au bureau on constate une consommation moyenne de 7l/100 ce qui est quasiment rien surtout avec une monte pneumatique en 19 pouces ! On constate que le châssis et un tantinet raide. Comme toujours l’esthétique ne prime pas sur le confort. On recommanderait plus la monte de 18 pouces pour être plus homogène. Mais en prenant une Audi S3 Sportback on recherche plus le sport ou le confort d’une Audi A3 Sportback ? On vous laissera choisir ! Perso je préfère plus une voiture au comportement sportif. Mode dynamique activé ! Nous allons tester un peu la tenue de route de cette compacte. Et bien, juste un mot : BLUFFANTE !!! Oui elle est bluffante un véritable rail sur route sinueuse, il est très difficile de la prendre en défaut. Ça vire à plat, le roulis inexistant je suis enthousiasmé par cette auto. Évidement la consommation est bien plus haute avec une moyenne de 9l/100. Pour jouer au parfait écolo responsable comme c’est à la mode chez certains, on passe en mode efficiency et là c’est le drame. En sous régime permanent on a limite l’impression que la voiture va caler n’importe quand. Ce mode est à proscrire totalement et je me pose même la question à quoi sert ce mode sur une voiture sportive ??? Passons donc vite au mode confort 😁 la voiture est beaucoup plus souple dans la direction et dans l’ensemble elle est smoothy, un vrai plaisir pour rouler comme dans une Citroën (ahahahahahahahah). Tous les réglages sont possibles avec la suspension pilotée qui est redoutable en association avec le quattro type Haldex.

L’intérieur

L’intérieur on est plus mi-figue, mi-raisin !
Mi-figue car c’est un copier-coller de l’Audi A3 Sportback et surtout la qualité de certains plastiques intérieurs.
Mi-raisin avec la superbe sellerie et ses surpiqures jaunes qui nous rappelle la couleur extérieure Jaune Python.
Le petit « sélecteur » de vitesse ne perturbe pas outre mesure et on s’y habitue très vite même si on peut appréhender un peu au début. J’ai juste un détail qui me dérange un peu, les aérateur du poste de conduite qui ne sont pas trop esthétiques. Mais on s’y sent bien à l’intérieur de cette Audi S3 Sportback ! Ah aussi le son B&O qui offre une qualité d’écoute toujours aussi immersive et très qualitative. On va pas vous parler du MMI qui est identique maintenant à toutes les Audi et que l’on trouve toujours aussi intuitif, réactif et bien plus simple que certains autres constructeurs germaniques… .

L’extérieur

Comme vu au dessus le Jaune sur les Audi S3 c’est une grande histoire d’amour avec les Jaunes : Imola, Vegas, Toucan et la Python. Sur les modèles compacts et sportifs ça passe très bien. Ici la configuration est parée du pack noir, logo noir, les 4 anneaux sur les bas de caisses et les jantes 19 pouces Gris Titane Mat. Cette configuration peut choquer sur le configurateur mais quand on l’a devant soit ça rend vraiment bien. On constate des reflets en fonction de l’angle que l’on observe.  Dommage que les phares matrix LED ne forment pas un damier sur la partie inférieure (peut-être sur la prochaine Audi RS 3 Sportback 🤤)

Conclusion

J’adore cette Audi !!! Pour avoir eu la précédente génération je la trouve beaucoup plus vive et précise. En gros on peut dire « Pas de blabla et beaucoup de résultats »

Suivez-nous sur les différents réseaux sociaux :

Galerie :

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + quatorze =

%d blogueurs aiment cette page :