Electrification chez Audi, un passage obligé

Chez Audi4Addict, nous nous sommes posés la question de l’attente des conducteurs et fans d’Audi autour de l’électrification. Il faut bien avouer que c’est un élément qui entraîne le débat, et qu’entre passionnés d’automobiles, chacun à sa propre vision des choses.

Suite à un sondage posté sur le groupe Audi4Addict, les passionnés se sont exprimés, et une très large majorité s’exprime contre l’électrification complète de la gamme Audi. Revenons néanmoins sur quelques éléments autour de ces changements inéluctables.

Electrification ≠ Electrique

D’abord, commençons par quelques mots importants dans le domaine automobile. Depuis quelques années, les constructeurs parlent d’électrification de leur gamme, de la mort des moteurs thermiques. Il faut se dire que ces mots ont de l’importance, mais qu’ils cachent une réalité qui doit être expliquée.

Les instances européennes et mondiales demandent aux constructeurs automobiles de faire de gros efforts concernant la consommation énergétique de leurs modèles. Vous avez certainement entendu parler des futurs amendes liées à la pollution CO2 des flottes des différents constructeurs. De fait, les marques doivent suivre la cadence et proposer des véhicules de plus en plus propres, en incorporant des matériaux durables et en affichant une pollution la plus basse possible.

Un des éléments forts en matière de baisse de la pollution et de la consommation est l’énergie électrique. C’est en cela que l’on parle d’électrification. En ajoutant une touche électrique à un moteur (en le rendant hybride donc), on diminue largement le besoin en carburant. Les modèles micro-hybrides, hybrides ou hybrides rechargeables sont dont « électrifiés », sans qu’on s’en rende toujours compte.

Par exemple, l’Audi A3 35 TFSI, dotée du moteur 1.5 TFSI de 150 chevaux, est électrifiée car elle possède la micro-hybridation 48V. Les modèles TFSI e sont bien évidemment eux aussi électrifiés. Tous ces modèles entrent dans la future volonté d’Audi d’électrifier tous les modèles. Lorsqu’un constructeur parle de « tuer le moteur thermique » nous allons vivre une très grande phase hybride, car elle correspond à de nombreux besoins.

Audi ne tourne pas le dos aux carburants

Vous l’avez tous vu, Audi compte lancer 30 modèles électrifiés d’ici 2025, et 12 modèles 100% électriques. Pour les 4 ans qui viennent, Audi a également annoncé travailler sur la mise aux normes Euro 6 du 5 cylindres 2.5L TFSI, ou encore mettre au point la future génération du V6 3.0L TDI, qui sera encore plus efficient et utilisé dans tout le groupe VAG.

Si les modèles 100% thermiques vont disparaître au fil des générations, Audi a également annoncé qu’elle sera toujours à l’affut des besoins de ses clients. Un grand rouleur nécessite un bloc diesel ultra sobre, et les modèles RS garderont encore un bon moment des moteurs thermiques, qui seront épaulés par un moteur électrique pour le quotidien. Oui, la gamme e-tron va prendre de l’espace, mais Audi n’a pas annoncé qu’elle sera la seule offre disponible dans le futur.

Quid de 2035 ? Et après ?

Difficile de connaître aujourd’hui ce que sera le paysage automobile de demain. Il changera, c’est sûr, et chaque constructeur doit anticiper ces changements au maximum à la fois pour maîtriser sa recherche et son développement et pour être prêt à offrir des véhicules adaptés au moment venu.

Les dernières rumeurs nous disent qu’Audi compte arrêter tout moteur thermique pour 2035. En 14 ans, nous vivrons 2 à 3 générations de véhicules, les choses vont évoluer, mais nous avons du mal à croire que l’intégralité du catalogue sera 100% électrique. L’hybridation sera certainement de série, mais la mort du moteur à explosion est prévue pour plus tard.

Néanmoins, n’oublions pas que la mobilité électrique va elle aussi beaucoup changer dans les 15 ans à venir. Les points de recharge vont largement se multiplier, les technologies de batteries vont également s’optimiser, et on pourrait même imaginer une recharge via un petit moteur thermique, comme c’est prévu pour le bolide Audi qui s’engagera au Dakar en 2022. On ne peut connaître à l’avance tous ces changements, mais l’électrification est désormais bien lancée, et ne s’arrêtera pas avant une future révolution dans la mobilité.


Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − trois =

%d blogueurs aiment cette page :