Nouvelle Audi SQ5 Sportback TDI : une affaire de gôut

Ce n’était qu’une question de temps avant de voir l’Audi SQ5 TDI se transformer en version Sportback. Quelques semaines seulement après l’annonce de l’Audi Q5 Sportback, c’est au tour de la version S de faire son apparition.

Peu de surprises en comparaison avec l’Audi SQ5 TDI, mais une belle occasion d’admirer cette nouvelle venue, qui cache de belles technologies.

341 chevaux, bien domestiqués

Sous le capot de la nouvelle Audi SQ5 Sportback TDI, on retrouve le V6 3.0L TDI de 341 chevaux. L’hybridation légère 48V est de la partie, et elle permet d’alimenter un compresseur placé directement dans le turbo. Le compresseur se met en route à bas régime et permet d’obtenir un temps de réponse du turbo quasi nul, même à faible charge.

Cette technologie permet d’afficher 700 Nm de couple disponibles entre 1750 et 3250 tr/min. On ajoute la transmission intégrale quattro, une boîte Tiptronic 8 rapports optimisée, et on obtient un 0 à 100 km/h en seulement 5,1 secondes.

Côté dynamisme, on pourra compter sur des suspensions Sport pilotées, un différentiel quattro Sport en option, des jantes de 20 pouces de série, échangeables par des jantes 21 pouces en option. Les freins sont dotés de 6 pistons et de disques de 375mm à l’avant. La plupart des éléments pourront être pilotés via l’Audi Drive Select.

Côté quotidien, l’échappement contient un système actif permettant de choisir l’humeur sonore de cette Audi SQ5 Sportback TDI : tantôt sage, tantôt lyrique. Audi annonce également une consommation de carburant optimisée, avec seulement 7,1L/100km. Le travail de fond sur le poids du moteur et sa gestion thermique ont largement contribué à la sobriété de ce bloc, tout comme la gestion de la pollution via le double piège à NOx.

Robe athlétique

Côté look, la nouvelle Audi SQ5 Sportback TDI reste discrète. Les entrées d’air sont un peu plus proéminentes, la calandre singleframe s’habille avec des lignes plus sportives et on retrouve une lame arrière en aluminium mat, qui surplombe un diffuseur surdimensionné, entourant 4 sorties d’échappement. Personnellement, si je reste fan du profil de cette nouvelle venue, je trouve la partie arrière moins harmonieuse que cette de l’Audi SQ5 TDI.

Côté lumières, les feux LED sont de série. Les futurs possesseurs pourront opter pour les feux Matrix LED avec clignotants dynamiques, voire les feux Digital OLED à l’arrière, avec une signature lumineuse personnalisable.

Dans l’habitacle, le confort prend le dessus avec des sièges en cuir surpiqué. Deux ambiances seront disponibles et les plaquages pourront être habillés de carbone ou d’aluminium.

Les technologies chères à la marque seront également de la partie, comme l’Audi Adaptive Cruise Control, les packs de stationnement ou de conduite assistée, ou encore Audi Connect, permettant de bénéficier d’un hotspot wifi dans le véhicule ou de profiter de services connectés directement sur le MMi.

Les commandes vont démarrer sous peu, avec un tarif qui n’a pas encore été annoncé. Les premières livraisons sont prévues au printemps.



Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + 11 =

%d blogueurs aiment cette page :