Audi utilise désormais des drones dans ses usines

Dans un groupe comme Audi, la gestion des infrastructures est primordiale. La marque produit de très nombreux véhicules, tous personnalisés et dans un grand nombre de sites.

Nous sommes tous de plus en plus impatients, et les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour produire plus rapidement, et livrer au plus vite afin d’assouvir nos envies. Chez Audi, cette demande de plus en plus forte n’est pas prise à la légère et les équipes en charge des usines développent de nouveaux moyens d’accélérer les processus, tout en gagnant en qualité.

Des drones pour repérer les véhicules

Nous voyons de plus en plus de drones autour de nous. S’ils sont utilisés dans le monde de l’image, il ne faut pas oublier que ces aéronefs permettent de survoler de grands espaces facilement. Ils peuvent même embarquer de nombreux capteurs afin de chercher des informations précises.

C’est dans l’usine de Neckarsulm qu’Audi a décidé de donner un nouveau travail aux drones. Une fois les véhicules produits, ils sont stationnés dans d’immenses parkings en attente de livraison dans les différents pays. Le problème, c’est de gérer ce stationnement et d’être capable de trouver facilement le véhicule qui nous intéresse.

C’est à ce moment que les drones viennent à la rescousse. Grace à une puce RFID ajoutée sur le véhicule au moment de la production, sous l’étiquette d’identification, un drone entièrement autonome décolle et va repérer les lieux. Le véhicule recherché est indiqué au personnel sur place, ainsi que le meilleur chemin pour y accéder.

Afin d’optimiser les choses au maximum et de renforcer la sécurité, le drone récupère avant chaque décollage la météo. Il décolle et atterrit seul, et se recharge également de manière autonome. 4 opérateurs sont également formés pour prendre à tout moment le contrôle de l’aéronef. Si ce nouveau moyen est encore en phase de test, on peut imaginer facilement son déploiement dans toutes les usines du groupe dans les prochaines années.

Le Big Data au service de la maintenance

Je vous en avais parlé il y a quelques mois, la marque aux anneaux travaille également sur la maintenance de ses appareils. Comme toute grande entreprise qui produit, Audi utilise de très nombreuses machines, qui ont besoin d’être révisées régulièrement, ou qui peuvent tomber en panne.

A titre d’exemple, une machine à riveter peut réaliser dans sa vie jusqu’à plus d’un million d’opérations. Grâce à une étude poussée auprès de différentes usines, et après avoir connecté au réseau central un grand nombre d’équipements, les ingénieurs d’Ingolstadt ont mis au point un système de maintenance prédictive. Au delà de suivre les indications des fabricants des appareils pour les maintenances périodiques, Audi dispose désormais de statistiques détaillées qui peuvent prédire les pannes.

Le système de maintenance prédictive analyse le nombre d’opérations effectuées, l’âge de l’appareil, la qualité de opération et peut engager une maintenance avant les dates prévues. Les opérateurs disposent alors d’une application avec des modes opératoires détaillés. Ils peuvent réaliser les opérations de manière autonome, en stoppant le moins possible la production.

Dans un mode où l’industrie est de plus en plus montrée du doigt, il y a encore de nombreuses choses à travailler pour optimiser les opérations, améliorer la sécurité des opérateurs et augmenter la qualité des produits. Les nouvelles technologies devraient prendre une part belle de ces avancées.



Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 9 =

%d blogueurs aiment cette page :