Essai : Audi e-tron 55 quattro

Revenons un peu en arrière.

Septembre 2015, Audi présente l’Audi e-tron quattro concept au IAA de Francfort.

Le concept Audi e-tron quattro constitue un avant-goût de la première voiture électrique de série de la marque aux quatre anneaux, dont le lancement est prévu en 2018.

 

CEO Audi AG : Rupert Stadler

Dynamic photo,
Colour: electric green

Septembre 2018, chose faite Audi lance sa grande offensive électrique avec son premier modèle l’Audi e-tron et non pas l’Audi Q6 comme tout le monde pouvait le croire.

La récupération.

Pour la première fois depuis 5 ans que nous faisons des essais nous étions pris entre excitation et très vite la frustration ! L’objet du délit cette nouvelle Audi e-tron. Située entre une Audi Q5 (4,67 m) et une Audi Q7 (5,05 m) elle mesure 4,90 m de long.

Direction chez notre partenaire Audi Premium Metropole afin de récupérer cette fameuse Audi 100% électrique.

Avant de prendre la route on vous conseille de télécharger l’application Charge Map (iOS) application indispensable car si vous n’avez plus de batterie (bah vous êtes mal !) il faut intégrer le fait que vous ne conduisez pas une voiture comme les autres ! ON NE FAIT PAS LE PLEIN EN 7 minutes !!!!!

Hormis les applications tel que Charge Map, le système de navigation de l’Audi e-tron a la particularité de vous indiquer toutes les bornes de recharges que vous trouverez le long de votre itinéraire.

Esthétique intérieur et extérieur.

Pour l’intérieur, cela reste Audi on a absolument rien à dire, finition soignée, ajustement au millimètre et ambiance technologique. On s’y sent bien et ceux de manière immédiate. L’Audi e-tron répond à tous les standards technologiques des Audi A6, A7, A8 et Q8 avec le principe des 3 écrans. Un pour le virtual cockpit, un pour le MMI et un dernier pour les commandes de climatisation.

Les applications décoratives en bois sont vraiment bien finies et ne font pas plastique comme dans une Mercedes EQC ou toute autre voiture électrique concurrente. On sent qu’Audi renforce sa position de leader en qualité de finition et ce n’est pas pour nous déplaire.

Aux places arrières vous ne serez pas à l’étroit loin de là ! les places arrières sont dignes d’une Audi Q8 avec tout le confort nécessaire. Prises USB , commandes de climatisation séparée gauche ou droite ainsi que des sièges chauffants. De nuit le pack éclairage illumine l’habitacle et le logo e-tron éclairé fait son petit effet et renforce surtout l’aspect qualitatif.

 

Pour le design extérieur, pas de surprise, elle est très proche du prototype présenté au IAA en 2015 exception faite des appendices aérodynamiques variables qui ne sont pas sur le modèle de série.

L’Audi e-tron offre le parfait compromis entre l’Audi Q5 et l’Audi Q7. Le gabarit est malgré tout imposant, mais cela ne se ressent pas trop avec le design extérieur. L’Audi e-tron est parfaitement fluide dans ses lignes et attire pas mal de regard non pas par son silence mais plus par son esthétique dynamique. Les jantes de 21 pouces sont parfaitement intégrées et offre un design vraiment dynamique à cette e-tron.

Les feux diurnes avec 4 petits segment lumineux sur la partie basse de l’optique serait le signe distinctif de tout les modèles e-tron et seront sur la version e-tron Sportback qui sortira fin 2019. Évidement à prendre au conditionnel quand on voit l’Audi e-tron GT et l’Audi Q4 qui ne répondent pas à ce standard du moins c’est ce que l’on a pu voir récemment.

 

L’autonomie et la conduite.

Pour rappel : Autonomie jusqu’à 359 km (norme WLTP), pouvant aller jusqu’à 417 km selon la version.

Véhicule chargé direction le bureau à 142 kilomètres de la concession le parcours est réparti de la manière suivante : 45 kilomètres d’autoroute (130 km/h), 40 kilomètres de voies rapides (110 km/h), 42 kilomètres de nationales (80 km/h) et 15 kilomètres de centres villes (50 km/h) soit un total de 142 kilomètres.

Contact ! Aucun bruit comme on peut s’en douter. L’autonomie annoncée sur le virtual cockpit 2 est de 275 kilomètres, on part déjà avec un handicap d’après ce que l’on peut constater. Sauf que l’ordinateur de bord prend en compte la façon de conduire lors du précédent trajet et calcul l’autonomie moyenne pour le trajet que vous allez effectuer jusqu’à la prochaine recharge.

Autre point de différence par rapport à une voiture thermique la boite de vitesse ! Il y a juste P (Parking) D (Drive) et R (Rear) et … rien d’autre ! Donc on place le petit sélecteur sur D et en avant pour 140 kilomètres.

 

Le silence règne à bord et les premières sensations de conduites sont bonnes. Première surprise le freinage ! Relâchez l’accélérateur elle freinera déjà bien et à cela ajoutez une légère pression sur le frein la voiture freinera de manière radicale. En effet le moteur électrique n’étant plus alimenté il s’arrêtera instamment d’où l’effet tout ou rien.

Là où Audi a fait très fort, c’est que cette Audi e-tron se servira de tout les ralentissements et freinages pour récupérer de l’énergie et la réinjecter dans les batteries situées dans le plancher du SUV.

Sur la route et en mode efficiency (nous avons joués au parfait écolo pendant 2 jours), régulateur de vitesse adaptatif enclenché nous nous laissons transporter jusqu’à notre destination sans être fatigué physiquement, mais fatigué psychologiquement. Oui le stresse de l’autonomie apparait très rapidement. Toujours un oeil sur le virtual cockpit 2 afin de regarder l’autonomie restante et pour regarder la consommation.

Pour ce qui est de la consommation oubliez les litres au 100, mais penser au Kw/h. Idéalement, il faut être en dessous de 28 Kw/h afin d’être dans le cycle annoncé par le constructeur, chose que nous avons réalisé, avec 27 Kw/h.

Premier bilan a l’arrivée nous n’avons utilisés que 80 kilomètres d’autonomie dû au fait de notre conduite efficiente et à la parfaite gestion de la batterie par le système intelligent de la voiture.

Le soir direction un restaurant ayant à proximité une borne de recharge afin de nourrir également notre Audi e-tron et la ça commence à se compliquer sérieusement dans un milieu rural comme le notre.

La recharge.

Comme je vous le disais auparavant , la recharge c’est là où le bas blesse mais vraiment fortement. Grâce à un ami j’ai eu accès à la carte pass pass de la région des Hauts de France et sans ce fameux sésame le week-end aurait tourné au cauchemar.

Le samedi soir direction le restaurant (Les étangs des moines) avec une borne de recharge à proximité et la sur le secteur rural de Fourmies il y en a qu’un seul. Autonomie restante 50 %, on ouvre la trappe motorisée, branchement de l’Audi e-tron sur le 22 Kw (théorique) on nous annonce 3h de recharge avant d’être à 100%.

Moi et mon frère, nous nous regardons un peu stupéfait de ce délai aussi long et décidons de diner quand même. 2h se passe et la batterie était à 74%, en soit rien de bien grave l’autonomie annoncée est passée à 305 kms (l’ODB a bien fait sont travail de calcul en fonction du dernier trajet en mode efficiency).

Petit test en branchement l’Audi e-tron (manque 25% d’autonomie) sur une prise standard 16A et la accrochez vous bien l’ODB annonce 20h avant une recharge complète de la batterie !!! Donc chose impossible de rester pendant 20h sans rien faire et surtout d’attendre que madame e-tron daigne à se recharger totalement.

Solution pour recharger la voiture le lendemain matin à la fraîche direction le restaurant ou nous sommes allés la veille et faire un tour et prendre l’air. L’Audi e-tron serait elle un substitue aux réseaux sociaux et nous permettrait elle de gouter de nouveau à la vie sans passer par ces derniers ? Une chose en entrainant une autre je discute et retourne à la voiture pour voir si la charge est complète. Non pas encore, 30 minutes avant d’être à 100 %, bon bah direction le zinc pour boire un petit café.

Une fois de retour à la voiture, oh mon dieu elle est chargée !!! youpi youpi joie joie elle est chargééééééééééééeeeeeeeeeeee !

Direction une petite ville pas très loin de chez nous pour un shooting photo avec mon petit frère et là, stresse encore de l’autonomie suite à l’expérience temps de recharge hyper long. Nous nous dirigeons vers Lidl, qui offre 30 minutes de recharge (autant en profiter).

Toute la journée passée en mode Auto, le soir il ne reste que 45% de batterie ce qui est clairement insuffisant pour rapporte la voiture chez Audi Premium Métropole le lendemain !

Et la attention mesdames et messieurs la solution est de me lever à 3h30 du matin apporter la voiture à la borne de recharge 22KW, revenir à pied chez moi (2kms) et retourner à 08h du matin chercher la voiture avec le fameux 100% de batterie !

L’aspect écologique.

Côté positif !

Lorsque les batteries de traction au lithium ont commencé à être exploitées pour la mobilité électrique, il avait déjà été indiqué qu’un des points forts de cette technologie est la récupération possible des principaux composants. Plus de 95% du cobalt, du nickel et du cuivre peuvent être récupérés pour une réutilisation dans des batteries de traction neuves. Point fort à retenir de la collaboration Audi-Umicore pour le recyclage des batteries de traction des voitures électriques et hybrides rechargeables : un scénario pour une réutilisation à l’infini des matériaux stratégiques mis à disposition sous la forme d’une banque de matières premières.

Côté négatif !

La recharge, mais d’où vient donc l’énergie pour la recharge des très écologiques voitures électriques ? Ah oui du nucléaire !

D’où vient la matière première ? Plus de 50 % de ces réserves sont situées en Afrique notamment au Katanga, ce qui rend la République démocratique du Congo maître du marché !

Et le Lithium ? Les principaux pays producteurs de lithium dans le monde sont en 2017 l’Australie : 18,7 millions de tonnes (14,1 en 2016) le Chili : 14,3 Mt (11,5 en 2016) et l’Argentine : 5,8 Mt (3,6 en 2016).

Donc pour l’empreinte carbone vous repasserez !!!

Ce que j’en pense.

Fallait-il que la marque fasse une voiture électrique et développe ce segment ? La réponse est oui indéniablement ! Le problème n’est pas l’Audi e-tron mais tout ce qui est infrastructure de recharge !!!!

Ionity n’a que 12 bornes à aujourd’hui avec la norme 150 Kw et n’en aura que 40 en 2020 !  Pour les autres bornes avec la norme 22 kw/h il y en a un peu partout en France mais qui va attendre 4h pour recharger une voiture ??? Personne ! Alors n’imaginons même pas avec du 11kw 8h30 et 40h sur une prise domestique.

Le réseau Pass Pass pourquoi pas, mais avec de vrais tensions stabilisées et pas fluctuante.

Le problème est prit à l’envers ! Avant de forcer les constructeurs à sortir des véhicules électriques en sortant des dizaines de milliard d’euros en R&D, il aurait fallu développer le réseau puis impulser les modèles par la suite.

M.P

Photos : Audi4Addict

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :