A1 Audi Modeles de serie A/Q Q3

Mondial de l’Auto 2018 : retour sur les nouvelles Audi A1 et Q3

Bonjour à tous. La marque aux anneaux a frappé très fort pour l’édition 2018 du mondial de Paris. Il faut dire que l’actualité d’Audi est très chargée et que Paris reste un des endroits privilégiés pour montrer tout son savoir-faire. Ayant eu la chance de passer quelques jours sur place, j’ai eu tout le temps de détailler les modèles inratables, voici un premier aperçu.

Audi A1 Sportback : la citadine musclée

Disons le franchement, en 2010, lorsque la marque aux anneaux a décidé d’investir le segment des citadines, ce fut une grande surprise. La petite Audi qui avait tout d’une grande était novatrice et décalée avec ses formes arrondies. Pourtant le public a tout de suite répondu présent, rassuré par la qualité de fabrication Audi et par la technologie omniprésente. Il faudra néanmoins attendre 2012 pour la version 5 portes, très attendue.

2018 marque un nouveau tournant pour la citadine d’Ingolstadt. Après presque 10 ans, Audi décide de renouveler son offre, en bousculant largement les codes. L’Audi A1 de seconde génération gagne 8 centimètres et n’est désormais proposée qu’en version 5 portes. Les rondeurs s’effacent au profit d’un caractère plus assumé : la face avant est agressive avec de larges entrées d’air, une calandre singleframe aplatie et de petites aérations au bas du capot. De profil, le montant arrière est plus large et donne de la prestance à la citadine. Enfin à l’arrière, le pare-choc grossit pour donner plus de dynamisme.

Dans cette livrée rouge, toit noir et jantes blanches, la citadine en impose et montre clairement le changement choisi par Audi. Au revoir la citadine chic, bienvenue à la compacte nerveuse qui montre les crocs. Evidemment, nous la croiserons peu dans cette teinte, mais il faut avouer qu’elle lui va bien.

Quelques mots sur l’habitacle, qui gagne lui aussi en caractère. On oublie le côté épuré de la première génération pour un habitacle très technologique avec l’arrivée du cockpit virtuel et d’une grande dalle tactile. La qualité perçue est légèrement en retrait, à confirmer lors des futurs essais.

Audi Q3 : le SUV décomplexé

Le SUV compact Q3 a largement fait ses preuves. Bien né, ce modèle a plu dès son premier jour et fait largement partie du paysage automobile actuel. Cet été, la marque aux anneaux a décidé de lancer la seconde génération du SUV, et Paris fut l’occasion de le découvrir pour la première fois.

Dans cette livrée orange, impossible de louper ce nouveau modèle, mais surtout, quelle claque ! Cette nouvelle Audi Q3 marque un tournant, et affirme largement ses lignes et son statut. La face avant est fabuleuse avec cette calandre noire et ses lignes verticales, la signature lumineuse est très réussie et la partie basse donne une vraie impression de dynamisme.

C’est de profil que l’on reconnaît le modèle sans hésitation. Les formes restent proches de l’ancienne génération, et c’est une bonne nouvelle. De dos, les lignes marquées assoient le SUV pour diminuer visuellement sa taille. Honnêtement, la réussite est flagrante et il est clair que cette seconde génération va faire fureur.

Dans l’habitacle, même combat, cette nouvelle Audi Q3 marque une volonté de s’affirmer en proposant un intérieur cossu, bien fini et très technologique. Les codes stylistiques des modèles Q sont présents et quelques possibilités de personnalisation font leur apparition pour rendre le modèle unique. On se sent très bien dans cette seconde génération, ça promet de belles choses.

      

Le mondial de Paris a présenté de belles nouveautés, de belles surprises, mais j’estime que la nouvelle Audi Q3 est une des plus belles réussites du salon. Cette seconde génération s’affirme et vient sublimer les points forts de la première génération. J’ai vraiment hâte de le voir sur les routes et de me placer à son bord. On se retrouve dans quelques jours pour la seconde partie du stand Audi, côté électrique !

Photos : Audi4Addict

Commenter

quatorze + 19 =