Audi

Audi fait évoluer ses ressorts pour gagner en légèreté

Bonjour à tous. Depuis longtemps chez Audi la légèreté est le maître mot lors de la construction des modèles. Utilisation d’aluminium, de polymère renforcé, de carbone … toutes les solutions sont bonnes pour rendre les véhicules aussi légers et résistants que possible.

ressorts_4

Il faut dire qu’avec la course à la performance et la consommation, réduire le poids est crucial. Chaque kilogramme de gagné est une force en moins à contrer lors des accélérations et des freinages, et même en virage pour la force centrifuge. De plus cela permet d’utiliser moins de matière première et donc de consommer moins de ressources. Malheureusement l’acier est encore très présent dans un véhicule : de nombreuses parties mécaniques doivent être réalisées en métal pour assurer une bonne durée de vie et une tenue mécanique digne de ce nom.

ressorts_1 ressorts_2

Audi s’est alors associé avec un fournisseur italien pour développer un nouvel élément mécanique qui dira adieu à l’acier : il s’agit des ressorts de suspension. Ce développement a été long mais le résultat est simplement grandiose : on troque le métal contre un polymère renforcé à la fibre de verre. Certes le nouveau ressort est plus épais et son diamètre est plus grand, mais le poids est réduit de 40% ! On passe de 2,7 kilogrammes pour un ressort en acier à 1,6 pour cette nouvelle génération en GRFP (le petit nom du polymère renforcé à la fibre de verre).

Ces ressorts sont construit avec de longues fibres de verre qui sont enroulées les unes aux autres et imprégnées dans de l’époxy. D’autres fibres viennent s’enrouler autour des premières et sont tendues et comprimées, il reste alors à effectuer un passage au four et on obtient un superbe ressort nouvelle génération.

ressorts_5

Les avantages de ces nouveaux ressorts sont très nombreux : d’abord il n’y a pas de corrosion et les produits chimiques ne lui font pas peur. Ensuite la résistance mécanique est supérieure à celle de l’acier et enfin l’énergie nécessaire pour les produire est inférieure à celle utilisée pour fabriquer un ressort en métal. Au niveau du véhicule ces ressorts en GRFP permettent de réduire les masses non suspendues, on obtient alors un comportement plus sain et plus précis.

La plus grande surprise vient de l’annonce d’Audi concernant ces ressorts nouvelle génération : nous les retrouverons très bientôt (avant la fin de l’année) dans un modèle de série ! Les réflexions vont bon train pour déterminer quel modèle aura droit à cette technologie particulière. Personellement je me souviens que le concept Audi TT ultra quattro possédait ce type de ressorts, on doit donc s’attendre à un modèle sportif. Avec les rumeurs d’une future Audi RS6 Plus … je pense que l’on est pas loin de la vérité !

Audi RS Q3

Via Audi

Commenter

quatre × 3 =