Interview de Marc Ouayoun Directeur Général d’Audi France

Interview Marc Ouayoun

Il y a quelques semaines, nous avons eu l’occasion de rencontrer le nouveau Directeur Général d’Audi France, Marc Ouayoun. Sa carrière est consacrée au monde automobile et c’est tout récemment qu’il a pris les rennes d’Audi France. Après Mercedes, Porsche et une belle expérience au Canada, Marc souhaitait retourner sur sers terres natales, mais pas n’importe où : chez Audi. L’opportunité s’est présentée, il a fait ses bagages et a même présenté récemment sa feuille de route pour la marque.

Cerise sur le gâteau, Marc nous a invité à partager sa passion automobile et bien sûr sa vision d’Audi France pour les prochains mois et années. Un moment unique qui restera longtemps dans nos mémoires. Rassurez-vous, nous ne gardons pas tout pour nous, et vous proposons cette interview inédite, remplie de passion.

Quels sont les plus grands défis pour Audi France en 2023 ?

Marc : J’ai partagé mon ambition à l’horizon 2026 mi-février. Les enjeux pour moi sont de travailler l’expérience client, l’image de marque, renforcer la relation entre nos clients et la marque, notamment par notre programme myAudi, et ses expériences.

Avez-vous également des objectifs côté hybrides rechargeables ? Le diesel toujours d’actualité pour l’avenir ?

Marc : Nous avons des objectifs, ils sont à la fois en accord avec nos capacités de production et les attentes de nos clients. Notre offre est complète avec les PHEV, des BEV, des TDI, encore très demandés et des TFSI, sur toutes nos gammes.

Est-ce que la mise en place des ZFE dans certaines grandes villes modifie les habitudes des clients Audi France ?

Marc : Elle incitera le plus grand nombre à s’orienter vers l’électrique. Ça tombe bien, notre gamme s’étoffe avec l’arrivée de l’Audi Q8 e-tron en ce début d’année. Et notre offre Audi Charging est un atout pour nos clients, y-compris en dehors des ZFE.

Nous avons connu et connaissons encore une cascade de crise mondiale (COVID, Semi-Conducteurs et guerre en Ukraine), Audi s’en sort bien, mais quand les livraisons reviendront-elles à la normale ?

Marc : Nous avons toujours l’habitude de délais supérieurs aux généralistes, c’est un standard dans le premium. Aujourd’hui, nous arrivons à mêler de la vente sur stock et des délais raisonnables, en dehors de certains produits consommateurs de semi-conducteurs. La tendance est bonne et la force du groupe met Audi en priorité dans les approvisionnements.

Est-ce que vous pensez que l’Audi A6 e-tron va prendre la place de l’Audi A8 en tant que voiture d’avant garde ? (déterminant le style e-tron et montrant tout le savoir-faire technologique d’Audi)

Marc : Incontestablement, la nouvelle Audi A6 e-tron aura sa place dans l’univers des berlines de luxe, particulièrement dans les marchés asiatiques, mais également en Europe dans sa livrée Avant. L’Audi A8 reste une référence, mais également une niche. L’A6, avec la plateforme PPE comblera les attentes de la bascule vers l’électrique : l’autonomie, les qualités routières et l’habilité d’une grande berline.

Audi A6 e-tron concept
Audi A6 e-tron concept

Le projet ARTEMIS pour le remplacement de l’Audi A8 est-il toujours d’actualité ? Markus Duesmann voulant baisser le temps de conception des nouvelles Audi sera-t-il dans les temps pour ce nouveau modèle ?

Marc : Audi ne conduira plus le Projet Artémis, un programme clé au sein du groupe Volkswagen pour le développement de nouvelles technologies de conduite autonome. Le groupe Volkswagen pourrait revoir l’organisation des programmes autour du développement logiciel pour rendre l’entreprise plus compétitive et prête à innover dans ce domaine d’ici la fin de la décennie, comblant le vide avec des marques comme Tesla. En ce sens, les retards accumulés par le projet Artemis sous la houlette d’Audi ont poussé VW à envisager d’éliminer ce programme qui sera soumis au conseil de surveillance du géant allemand le 15 décembre, sous la direction du nouveau PDG Oliver Blume.

Malgré les problèmes logiciels avec CARIAD le timing sera t il respecté pour la présentation de nouveautés prévues cette année ? Facelift Audi A6, Audi A6 e-tron, Audi Q6 e-tron, Audi A4 B10 et autres…

Marc : Oui, nous maintenons nos timings et les modèles dont vous parlez. Cette année sera riche en SUV e-tron (Q8, puis Q6), ainsi qu’en Audi Sport (séries limitées). 2024 annonce des produits passionnants que vous avez la chance d’avoir déjà découverts… et d’autres.

Quel est l’accueil des clients face aux nouveaux outils offerts par myAudi, notamment sur la gestion de l’entretien véhicule ? (Prise de rendez-vous en ligne, suivi des travaux sur le portail et proposition de devis en temps réel)

Marc : C’est un véritable boum ! Les clients l’attendaient. Ces outils offrent à la fois du business pour nos ateliers, mais surtout un service au client. L’entretien prédictif est un réel plus, reconnu par nos clients. La digitalisation de notre parc roulant est une de mes priorités.

Même question sur les outils disponibles dans le parcours d’achat, notamment liés à la complexification des offres et les possibilités de personnalisation (casque de réalité virtuelle, configurateur 3D).

Marc : Après le CES de Las Vegas, place à l’Europe. Tous ces produits sont prêts et éprouvés. Reste la commercialisation, nos véhicules sont prêts.

À quand la possibilité de commander son Audi en direct sur internet un peu comme Tesla ?

Marc : La « vente directe » est un projet important pour le groupe. Audi est prêt, nous ajustons pour lancer un parcours client digital et phygital de vente en ligne dans les prochains mois. C’est déjà opérationnel pour la vente d’occasion et les accessoires. Nous le travaillons de concert avec notre réseau de distribution. Là aussi c’est une de mes priorités.

Jusqu’ou ira la digitalisation des véhicules Audi ? Nous savons que la marque est à la pointe à ce niveau mais à quand la conduite autonome de niveau 3 voir 4 ? Ou même de réserver son emplacement de recharge via le système MMI Connect ?

Marc : Nous sommes une marque technologique et pionnière. La conduite autonome n’est qu’une question de législation, tout est prêt. Il en est de même pour le « Car to car » et « car to X ». Nous voulons être acteur de la mobilité et de la sécurité de demain, en offrant des solutions de mobilité adaptées à l’environnement.

S’il fallait choisir un seul modèle Audi pour votre garage idéal ?

Marc : L’Audi RS 6 Avant type C7 est un des véhicules les plus polyvalents que j’ai pu posséder. Un moteur génial, un comportement réussi et bien sûr de la place pout toutes les activités. Dans mon garage idéal je mettrais également une Porsche, un Boxter S type 987 pour de belles ballades.

Audi RS6 C7 Avant ABT

 

Quel est votre meilleur souvenir automobile ?

Marc : Difficile de choisir, j’ai eu l’occasion récemment de me mettre au volant d’une Audi RS 3 LMS sur le circuit du Castellet, j’ai eu l’impression d’être un pilote. Elle est facile, abordable, un pur moment de passion. Je me souviens également un tour en GT3 sur le mythique tracé des 24H du Mans, en passager avec nul autre que Marc Weber. Difficile de faire mieux que ça.


Encore un énorme merci à Marc pour cet échange, et à Grégory pour l’organisation. Nous avons hâte de voir cette stratégie prendre forme.

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − cinq =

%d blogueurs aiment cette page :