Des batteries Audi dans les tricycles indiens

Tricycle Indien Nunam propulsé par une batterie Audi

10 ans après le véritable démarrage de la mobilité électrique en Europe, il est désormais temps de parler recyclage et seconde vie des batteries. Audi a déjà quelques projets, dont certains inattendus.

Des tricycles électriques pour l’Inde

Audi a lancé il y a quelques temps une fondation environnementale dédiée à trouver de nouveaux projets pour la réutilisation des batteries. On peut citer parmi eux les tampons énergétiques utilisés dans les Audi Charging Hub par exemple. Mais d’autres sujets sont en cours de réflexion, dont certains bien avancés.

C’est le cas d’un sujet travaillé conjointement avec l’association Nunam, un groupe Germano-Indien qui travaille à électrifier des tricycles à destination de l’Inde. En prenant en compte des rayons d’action plus faibles qu’en Europe, des moteurs moins performants, et des vitesses moyennes évidemment moins élevées que sur les autoroutes allemandes, il apparaît que les batteries e-tron de seconde vie sont une solution en or. Il faut savoir que les tricycles électriques existent déjà en Inde, mais les batteries sont souvent anciennes et peu écologiques.

Les prototypes sont en cours de développement et feront leurs premiers tours de roue en Inde début 2023, à destination dans un premier temps des associations et notamment des femmes, pour améliorer leur quotidien.

Tricycle Indien Nunam propulsé par une batterie Audi

Une démarche bien plus grande qu’il n’y paraît

Au delà de la simple production des tricycles et de l’intégration des batteries e-tron. L’association Nunam travaille également sur un développement de l’infrastructure solaire à grande échelle en Inde. Il faut dire que pour l’instant, une grande partie de la production d’électricité vient du charbon, et il est temps de changer la donne. L’utilisation de panneaux solaires et de batteries e-tron comme tampon pourrait permettre à certaines zones de gagner leur indépendance énergétique (en électricité tout au moins).

La troisième vie des batteries est également étudiée. Les batteries e-tron gardent tout de même une grande capacité, même après deux vies. Elle pourraient servir à alimenter de l’éclairage, des écrans ou des systèmes électroniques peu consommateurs durant des jours ou des semaines, en chargeant uniquement durant la journée avec des panneaux solaires.

Audi s’entoure de représentants du monde entier pour déterminer et mettre au point ces nouveaux scénarios, une fois encore avec l’optique de diminuer son empreinte environnementale et pour faire durer un maximum de temps ses batteries.

Tricycle Indien Nunam propulsé par une batterie Audi



Photos Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × 3 =

%d blogueurs aiment cette page :