TechDay Audi Light #2 – Digitalisation

Après un premier aperçu du travail en cours chez Audi dans la première partie. Voyons quelles sont les dernières technologies et designs disponibles, qui sont d’ores et déjà disponibles notamment sur l’Audi A8 de dernière génération

Toujours plus premium

D’abord, repartons du design. Désormais, les consommateurs n’attendent plus simplement des points lumineux mais bien des surfaces, qui doivent s’animer pour bien montrer la technologie embarquée.

La nouvelle Audi A8 est justement la première Audi a bénéficier de feux 100% digitaux. C’est à dire que ses feux sont animés, interactifs et intelligents. A l’avant, les feux Digital Matrix LED possèdent des innovations inédites et vraiment bluffantes. Si nous connaissons désormais la magie des feux matriciels qui s’adaptent à l’environnement pour éclairer uniquement ce qui ne dérange pas les autres usagers, vous avez peut être oublié que ces même feux sont désormais capables de projeter des animations sur le sol ou sur le mur. Pour l’instant, ce sont des animations de bienvenue ou de fermeture, mais la nouvelle A8 a plus loin.

Pour marquer une fois de plus l’avance technologique de la marque et améliorer encore la sécurité de nuit, les nouveaux feux Digital Matrix LED sont capables de projeter au sol un tapis lumineux qui se limite à notre voie de circulation. Ce tapis lumineux affiche des flèches qui se multiplient avec la vitesse, et lorsqu’on met le clignotant, le bord où on souhaite tourner clignote, pour à la fois bien nous indiquer notre propre intention, mais aussi prévenir les autres usages, en plus du clignotant habituel bien sûr.

Une fois la manœuvre de changement de voie enclenchée, le tapis lumineux s’étend sur la seconde voie, et la première voie s’éteint une fois tout ça terminé. Cette nouvelle fonction a été créé pour aider le conducteur à bien rester dans la voie et respecter davantage le comportement optimal que devrait avoir la voiture.

1,3 millions de micromiroirs

Reste la question du fonctionnement de ces feux si particuliers. Lors du TechDay, les experts ont pu nous faire découvrir tous les développements et éléments nécessaires à l’aboutissement d’une telle technologie. D’abord on retrouve un contrôleur numérique par feu, qui fonctionne presque comme la gestion numérique d’une vidéo. On a ensuite des LED très puissantes dans le feu, qui convergent vers un module très particulier. Il s’agit une plaque rectangulaire mesurant à peine 3 centimètres carré, qui contient à sa surface 1,3 millions de micro miroirs orientables individuellement. Chaque micro miroir mesure 8µm (pour information un cheveu humain moyen fait 70 µm d’épaisseur). C’est en gérant l’inclinaison de chacun de ces miroirs qu’Audi est capable de gérer le flux lumineux où elle le souhaite pour réaliser toutes les fonctions d’animation ou simplement de feux de route standards.

En ajoutant dans le calcul la position GPS, le scan de la route, l’inclinaison en temps réel de la voiture et la position des autres usagers, les contrôleurs modifient la position des micro miroirs et permettent les animations vues ci-dessus. C’est tout simplement impressionnant et plus encore lorsqu’on prend en compte la difficulté d’intégrer une telle technologie au sein d’un feu de route, qui subit les vibrations, l’humidité, le froid et la chaleur, sans oublier qu’il faut garantir une durée de vie presque égale à celle du véhicule.

OLED : technologie de demain

A l’arrière, l’Audi A8 possède une autre technologie, basée cette fois sur la LED organique, aussi nommée OLED. Les dalles OLED placées dans les feux de l’Audi A8 (4 par feux, contenant 4 segments différents) sont composées d’environ 13 couches : une couche d’OLED bien évidemment, mais également du verre et des matériaux réfléchissants pour augmenter considérablement la luminosité. Pour information, la luminosité d’une dalle OLED d’un feu arrière est 10 fois supérieure à celle des meilleurs smartphones d’aujourd’hui. Cette luminosité est nécessaire pour la sécurité et les réglementations.

Ces dalles peuvent être sectionnées en segments, comme c’est le cas pour l’Audi A8, chaque segment est alors contrôlé individuellement (allumage et luminosité) pour donner plusieurs signatures possibles et gérer différentes animations. Là encore nous avons tous été impressionnés par la miniaturisation et la technologie embarqué dans un simple feu arrière, il est clair que la marque aux anneaux a encore de l’avance sur ce point, et nous verrons dans la dernière partie que les ingénieurs ont encore beaucoup d’idées pour les années à venir.


Photos Audi AG / Video Audi4Addict

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

11 − six =

%d blogueurs aiment cette page :