Conduite autonome : encore beaucoup de travail

Trafic Routier

Avec l’électrification, le second grand challenge de l’automobile de demain est la conduite autonome. Elle fait régulièrement partie des communications et chaque acteur y va de sa démonstration, pour aller toujours plus loin dans la course.

Si certaines démonstrations sont bluffantes, à l’instar du parking 100% autonome présenté par Audi l’an dernier, il faut bien avouer que nous sommes encore loin de vraiment se faire transporter au quotidien dans notre véhicule. Pourtant, chaque marque continue d’innover et de se préparer à demain, pour être prêt lorsque les étoiles seront alignées.

Un cadre législatif encore à créer

Une nouvelle pierre vient d’être posée en Allemagne : l’été dernier, une loi a été votée pour autoriser une conduite autonome de niveau 4 (entièrement automatisée, avec la possibilité de quitter les yeux de la route) dans certaines conditions et sur certaines zones. Si pour l’instant un très très faible nombre de véhicules vont pouvoir expérimenter cela, on voit ici un pas en avant pour cette future mobilité.

Pourtant, cela montre aussi un vrai clivage entre les pays. En effet, si la conduite autonome veut devenir réalité, il va falloir harmoniser les lois, au moins sur le territoire Européen, pour permettre aux véhicules de toutes les marques d’être en accord avec les réglementations. Il faudra également laisser le temps au parc automobile de se renouveler pour à la fois être équipé des technologies nécessaires, mais également être validé par les instances gouvernementales et les assurances. La prochaine étape pourrait être 2023 ou 2024, avec une première loi calquée sur le système allemand, où certaines zones en Europe pourraient accepter les véhicules 100% autonomes.

Dates clef autour de la conduite autonome

Un facteur social prépondérant

Au delà des lois et de la technologie, il ne faut pas oublier l’acceptation par le public et les changements d’habitude. Si Audi vise l’année 2030 pour une mise à disposition au grand public de véhicules 100% autonomes, nos habitudes en termes de mobilité vont beaucoup changer d’ici là : explosion du parc de vélos, nouvelles habitudes urbaines, multiples navettes et autres transports alternatifs. Avec les centres-villes de plus en plus autophobes, on peut également imaginer l’arrivée prochaine de navettes électriques 100% autonomes pour les trajets urbains, pour remplacer les transports en commun actuels et gagner en efficacité.

Tous ces éléments encore inconnus sont largement étudiés par Audi et le consortium CARIAD pour apporter une réponse concrète et adaptée à cette nouvelle mobilité. Clairement, dormir dans sa voiture pour partir en vacances n’est pas pour tout de suite, mais ne boudons pas notre plaisir, il nous reste encore de quoi vivre notre passion au volant !

Audi grandsphere concept - Profil

Audi grandsphere concept - Interieur


Photos Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 3 =

%d blogueurs aiment cette page :