Nouvelle Audi RS 3 LMS : cap vers la victoire

Ces derniers temps, la marque aux anneaux communique sur la compétition automobile. Les équipes d’Ingolstadt veulent montrer au monde que leurs modèles sont taillés pour les conditions difficiles et qu’ils peuvent rivaliser avec les adversaires.

La Dakar, c’est acquis, rendez-vous en 2022. L’endurance ? C’est bon aussi, rendez-vous au Mans en 2023. Le DTM ? Malheureusement il faut lui dire au revoir. Mais ce n’est pas pour autant qu’Audi ne compte plus batailler sur les pistes d’asphaltes. Il ne faut pas oublier les nombreuses équipes privées qui font confiance à la marque pour remporter les titres et être les plus rapides.

Une première génération victorieuse

Dans le catalogue Audi Customer Racing, on trouve l’Audi RS 3 LMS. Une bombe dérivée des Audi A3, taillée pour garantir d’excellentes performances, en réduisant les coûts au maximum. En 4 ans d’existence, la première génération a largement fait ses preuves et les équipes qui lui ont fait confiance ont eu raison.

Quelques chiffres, histoire de comprendre ce succès : 180 unités vendues en 4 ans, un peu plus de 1000 courses disputées. Au delà de ces chiffres, il faut compter 279 victoires, 764 podiums, 16 titres de pilotes et 38 places de numéro 1 dans les différents championnats. Vous l’aurez compris, la première génération d’Audi RS 3 LMS a été un partenaire de choix pour les équipes. Elle a même remporté le titre du meilleur modèle TCR en 2018.

Des avancées taillées pour la vitesse

Il est désormais temps de découvrir la seconde génération. Taillée autour de l’Audi A3 actuelle, cette nouvelle venue fait la part belle à l’efficience et la sécurité.  Sous le capot, le 2.0 TFSI de l’Audi S3 presque intact, il provient de la même usine de Győr en Hongrie et le vilebrequin, les soupapes, la culasse, le collecteur d’admission, le turbo et le système d’injection sont identiques au modèle de série. Il délivre une puissance maximale de 340 chevaux et 420 Nm de couple.

Pour parfaire l’efficience et le pilotage, la transmission est allégée pour maîtriser son inertie, le refroidissement des freins est optimisé, tout comme l’ergonomie à bord. Côté robustesse, cette seconde génération possède un refroidissement tout nouveau (avec des radiateurs d’eau provenant de l’Audi R8 de série), ainsi qu’un système électrique composé de 6 sous-systèmes indépendant, pour minimiser les risques en cas de panne.

Enfin, pour les mécaniciens, les réglages géométriques, les réglages aérodynamiques et le changement de quelques pièces a été facilité pour gagner du temps et parfaire les chronos. Côté look, vous remarquerez de belles surfaces taillées pour mieux fendre l’air, tout en restant dans les limites données par les différentes réglementations.

Elle fera ses débuts mi-2021 et proposera aux équipes une offre à la fois compétitive mais également taillé pour limiter les coûts de fonctionnement. Elle reste construite à Martorell en Espagne. Nous avons hâte de la voir faire ses premiers tours de circuit.



Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × quatre =

%d blogueurs aiment cette page :