Audi RS e-tron GT : ça déménage !

Si nous avons eu droit à un mois de Janvier plutôt calme du côté de l’actualité d’Audi, c’était sans compter sur un mois de Février plein de surprises. L’arrivée de l’Audi e-tron GT quattro était très attendue, et Ingolstadt a su nous surprendre en lançant en même temps sa déclinaison RS.

Véritable sportive au tempérament bien trempé, l’Audi RS e-tron GT place la barre haute et prend immédiatement la place de modèle le plus désirable d’Audi du moment. Depuis le lancement de la gamme e-tron, nous attendions tous l’arrivée d’un modèle RS afin de personnifier le dynamisme électrique, notre attente a été récompensée.

Jusqu’à 646 chevaux 😲

Inutile de tourner autour du pot bien longtemps. L’Audi RS e-tron GT, ce sont deux moteurs placés sur chaque essieu, qui délivrent une puissance totale cumulée de 598 chevaux. Lors des launch controls, un mode boot est également disponible pendant 3,3 secondes, et amène la puissance jusqu’à 646 chevaux ! Le résultat est sans appel : le 0 à 100 km/h est réussi en un peu plus de trois secondes, et les 830 Nm de couple vous plaquent aux sièges à tout moment.

Pour parfaire l’expérience, Audi a placé un différentiel autobloquant à l’arrière, qui peut même en option être remplacé par un différentiel piloté pour des inscriptions en courbe impressionnantes. Pour arrêter la cavalerie, les disques de freins sont en fonte et carbure de tungstène de série. Les plus dynamiques opteront pour du carbone/céramique plus endurant.

Et ce n’est pas tout, le comportement est également optimisé grâce à l’adoption de suspensions pilotées, de série également. D’une pression sur l’Audi Drive Select, l’Audi RS e-tron GT passe d’une sage routière à une vraie sportive prête à en découdre. Les suspensions pilotées permettent de largement abaisser la voiture, au profit de l’aérodynamisme, très travaillé, qui combine à haute vitesse le diffuseur et l’aileron pour plaquer la voiture au sol tout en optimisant sa pénétration dans l’air.

Lignes à tomber 🤤

Oui, de base, l’Audi e-tron GT quattro est déjà superbe. Ici, dans sa version RS, est elle est sublimée. La face avant est plus agressive, les bas de portes arborent des lames ostentatoires, le diffuseur arrière est énervé, la calandre arbore le désormais célèbre nid d’abeille, et toute la voiture semble taillée pour la vitesse. Campée sur des jantes qui peuvent grimper jusqu’à 21 pouces, elles mêmes entourées par des passages de roues volontairement proéminents, elle appelle la sportivité, et la personnifie sans perdre son charme.

Derrière ces lignes dynamiques, Audi a pensé à parfaire l’efficience et affiche un coefficient de pénétration dans l’air impressionnant. De plus, des volets sont placés un peu partout pour diriger les flux d’air en fonction des besoins. En conduite dynamique par exemple les freins profitent d’un peu d’air frais, qui est normalement canalisé vers l’extérieur pour parfaire l’aérodynamisme.

Je vous ai parlé de l’intérieur ? Il est aussi réussi que l’extérieur. On retrouve dans l’Audi RS e-tron GT un pack spécifique qui dote la belle sportive d’une planche de bord, d’un volant et d’une console centrale en microfibre type alcantara. Le carbone fait également son effet et s’affiche sur les sculptures de la planche de bord, notamment devant le passager.

Le conducteur profite d’un cockpit dédié à la conduite et d’un dessin le plongeant dans une coque type Audi R8. Les sièges Sport Plus sont de série et peuvent en option arborer des surpiqûres en nid d’abeille qui terminent un tableau presque parfait. On regrette simplement l’absence de l’écran tactile de contrôle de la climatisation, ou encore le volant typique RS, avec les satellites permettant de choisir le mode de conduite.

Dotation haut-de-gamme 😎

Qui dit modèle RS dit pack d’options plutôt garni. Cette nouvelle Audi RS e-tron GT ne fait pas exception et propose de série un arsenal impressionnant. On peut citer les feux Matrix LED immédiatement disponibles, tout comme les suspensions pilotées, les sièges Sport Plus et une gestion dynamique pensée pour le plaisir de conduite.

Côté batteries, pas de changement par rapport au modèle classique. 86 kWh sont disponibles, pour une autonomie annoncée à 472 kilomètres. Avec une telle cavalerie, il sera difficile de ne pas faire s’effondrer ce chiffre en profitant d’accélérations surprenantes.

Ce premier modèle RS e-tron remplit ses promesses et se place directement en première place des modèles Audi en termes de puissance (grâce à son mode boost). Son look est vraiment réussi, et permet de montrer au monde que la mobilité électrique peut devenir passionnelle. Comme sa cousine Audi e-tron GT quattro, elle débarquera sur nos routes dans le courant du printemps, avec un prix annoncé à 140 700 euros. S’il sera rare de la croiser, nous avons vraiment hâte de la découvrir de nos propres yeux.



Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − treize =

%d blogueurs aiment cette page :