Audi e-tron GT – Moteurs et dynamisme

Audi nous a largement bousculés avec l’arrivée des Audi e-tron GT quattro et Audi RS e-tron GT. Ces deux nouvelles muses de la mobilité électrique apportent leur lot de nouveautés et les ingénieurs d’Ingolstadt ont du travailler dur pour les peaufiner.

Premières GT de l’ère e-tron, ces deux Audi ont la lourde tâche de montrer la voie d’une mobilité électrique désirable et dynamique. Pour ce faire, les équipes ont du rivaliser d’ingéniosité et trouver de nouvelles solutions techniques pour parfaire un compromis efficience/coût/look/dynamisme difficile à maîtriser. Nous vous proposons de revernir sur quelques éléments de ces nouveaux modèles, afin de mieux comprendre ce qu’ils renferment.

Deux moteurs électriques de concert

Sans surprise, les nouvelles Audi e-tron GT se dotent de deux moteurs, un par essieu. A l’avant, l’Audi e-tron GT quattro et l’Audi RS e-tron GT partagent le même moteur qui développe 238 chevaux. A l’arrière, c’est une autre histoire. L’Audi e-tron GT quattro dispose d’un moteur de 435 chevaux. Un rapide calcul montre que le moteur arrière est sous-exploité sur ce modèle (476 chevaux cumulés). Ce point est parfaitement assumé par Audi, qui annonce que cette puissance supplémentaire est là en cas de besoin, pour rattraper le véhicule par exemple.

Du côté de l’Audi RS e-tron GT, le moteur arrière affiche 456 chevaux. Sur les deux modèles, ce moteur arrière est relié à l’essieu via une boîte de vitesse à 2 rapports, permettant de réaliser un beau compromis entre efficience et performance.

Étant donné que l’on retrouve un moteur par essieu, les nouvelles Audi e-tron GT peuvent sans problème arborer le logo quattro. Elles bénéficient de la transmission intégrale, qui entre dans une nouvelle génération, un e-quattro en quelques sortes, qui a donné du fil à retordre aux ingénieurs. Néanmoins, le travail a payé et les systèmes embarqués peuvent gérer en quasi temps-réel la puissance et le couple à chaque essieu, voire même à la roue pour l’arrière si le différentiel sport est choisi.

Ce e-quattro est jusqu’à 5 fois plus rapide que le conventionnel système mécanique. Cela permettra d’améliorer la sécurité, mais également le dynamisme lors des sessions musclées.

Comportement optimal

Pour respecter davantage l’esprit GT, et notamment sa partie dynamique, les équipes d’Audi ont intégré de série un différentiel arrière autobloquant. En option, ce différentiel peut devenir piloté, pour gérer la puissance et le couple de chaque roue arrière, notamment pour parfaire les passages en courbes rapides.

Pour améliorer davantage les inscriptions, les roues arrière peuvent également être directrices. Cela reste néanmoins une option, que ce soit pour l’Audi e-tron GT quattro ou l’Audi RS e-tron GT. Du côté de l’adhérence, les plus sportifs pourront opter pour des jantes 21 pouces et des pneus ultra hautes performances,  qui, s’ils abaisseront légèrement l’autonomie, permettront un comportement plus incisif.

Gestion énergétique intelligente

Pour rappel, les deux nouvelles Audi e-tron GT sont équipées de batteries affichant 86 kWh de réserve. Elles sont placées au plus bas, entre les deux essieux pour une répartition des masses optimale. Grâce à leur technologie 800V, la puissance peut voyager plus rapidement et plus efficacement jusqu’aux moteurs, tout en abaissant le poids des câbles.

Si on ajoute une gestion thermique optimale et un freinage régénératif jusqu’à 0,3g, chaque kWh de batterie peut être optimisé. En conduite dynamique, c’est directement le système de climatisation qui entre en jeu pour refroidir les batteries. De plus lorsque le mode dynamic de l’Audi Drive Select est enclenché, la voiture récupère systématiquement l’énergie de décélération pour optimiser l’autonomie.

Enfin, parlons du révolutionnaire système de freinage « Brake-by-Wire ». Les ingénieurs Audi ont encore amélioré le système. Pour rappel, la pédale de frein n’est plus physiquement reliée aux étriers. Suivant la puissance demandée par le conducteur, la voiture enclenche soit le freinage régénératif (jusqu’à 0,3g et 270 kW), soit de petites pompes électriques qui viennent entraîner les étriers. Dans un modèle tel que l’Audi RS e-tron GT, le feeling de freinage est extrêmement important, c’est pour cette raison qu’Audi a peaufiné son système afin que les plus aguerris ne ressentent presqu’aucune différence par rapport à un freinage classique.

Vous l’avez compris, au delà de leur style à tomber, ces nouvelles Audi e-tron GT quattro et Audi RS e-tron GT se dotent de technologies de haut vol, mises au point pour améliorer le comportement, l’efficience ou le confort. Les autres modèles de la marque en profiteront dans le futur, pour améliorer leurs performances.



Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − 8 =

%d blogueurs aiment cette page :