La technologie Audi plug-in hybride

Ces dernières années ont poussé les acteurs du monde automobile à s’engager pour la mobilité électrique. Nous voyons désormais de plus en plus de véhicules 100% électriques, mais il ne faut pas oublier la montée en flèche de l’hybridation, et notamment les véhicules hybrides rechargeables.

Il faut dire que la solution est séduisante : un peu de plus de 50 kilomètres sans consommer une goutte d’essence, et un moteur thermique couplé à un réservoir suffisamment grand pour les longs trajets et pour gérer la transition. Chez Audi, cette technologie est prise au sérieux depuis longtemps, et la marque propose à son catalogue depuis 2015 des modèles hybrides rechargeables.

Faciliter le quotidien

Désormais nommée TFSI e, la gamme plug-in hybride d’Ingolstadt est là pour répondre à une demande croissante de mobilité plus écologique, sans compromettre les réalités quotidiennes. Désormais, les Audi A3 Sportback, Q3, Q3 Sportback, A6, A7 Sportback, A8, Q7 et Q8 peuvent être motorisées par cette technologie.

Lors des premiers développements, le challenge concernait l’espace et le poids. Si le moteur électrique est « simple » à gérer (il est placé dans la boîte de vitesse), la position et l’intégration des batteries est une autre histoire. Audi a trouvé la solution en employant deux systèmes différents en fonction des véhicules : sur les modèles à moteur longitudinal (A3 Sportback, Q3, Q3 Sportback), les batteries sont placées sous le coffre. Pour les modèles à moteur transversal, elles sont situées dans le plancher, devant l’essieu arrière.

Du côté des recharges, Audi offre la possibilité de prendre un abonnement spécifique, donnant accès à 155 000 bornes en Europe. Cependant, ce genre de véhicule est fait pour être branché à domicile ou au travail. Suivant les modèles, une charge complète nécessite entre 2h30 et 4h30.

Les ingénieurs Audi ont également pensé aux personnes qui planifient leur voyages et souhaitent préparer leur véhicule : via l’application myAudi, il est possible de se connecter au véhicule pour planifier des temps de recharge (pendant les heures creuses par exemple) ou de faire chauffer ou refroidir le véhicule, en utilisant uniquement la prise électrique et sans toucher à l’autonomie des batteries.

Gestion intelligente et connectée

Afin de maximiser l’utilisation de l’énergie électrique et de réduire la consommation de carburant, les équipes d’Audi ont également travaillé sur la gestion de cette double motorisation. D’une manière générale, le moteur électrique est utilisé sur les faibles charges, pour soulager le moteur thermique, ou au contraire pour le booster lors de fortes accélérations. Au freinage, il entre dans un mode de récupération d’énergie et s’occupe de toutes les décélérations inférieures à 0,3g. Au delà, une pompe électrique vient entraîner les mâchoires de frein.

Ensuite, le système hybride est conscient des trajets et habitudes du conducteur. Si la navigation est activée, la voiture récupère les informations de trafic, les routes empruntées, la géographie. Ces données permettent de construire un plan d’utilisation du moteur électrique et des batteries, pour optimiser la consommation au maximum.

Evidemment, le conducteur peut reprendre la main sur les décisions du véhicule via l’Audi Drive Select. Par défaut, les modèles Audi TFSI e roulent en mode Hydrid. Un mode Battery Hold est disponible pour conserver l’état de charge actuel des batteries, pour les sauvegarder pour plus tard. Un mode Battery Charge est de son côté à privilégier lorsqu’on souhaite récupérer quelques kilomètres d’autonomie 100% électrique, enfin, le mode E-V coupe entièrement le moteur thermique pour une conduite sans utilisation de carburant.

Les modèles Audi TFSI e vont se multiplier dans les prochains mois et années et la marque compte bien optimiser davantage son offre afin de parfaire l’expérience. Les futurs recherches et développements dans le monde de la compétition devraient donner quelques fruits, que l’on ne tardera pas de retrouver sur nos modèles quotidiens. Il ne faut pas oublier que l’hybridation pourrait aussi permettre de renforcer le dynamisme d’un modèle sportif !



Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six − 5 =

%d blogueurs aiment cette page :