La nouvelle Audi A3 joue la carte du recyclage

Le monde industriel est en plein changement. L’écologie fait désormais partie des processus de réflexion et chaque entreprise travaille pour améliorer son empreinte et réduire ses déchets. Tout y passe : modernisation des machines, optimisation des flux, utilisation d’énergies renouvelables …

Lorsqu’on touche au monde automobile, on pense trop souvent à la phase de vie du véhicule, mais dans le cycle complet, il faut penser à la fabrication et au recyclage. Les matériaux prennent une place importante et chaque détail doit être travaillé.

Du tissu issu de bouteilles recyclées dans la nouvelle Audi A3 Sportback

Le tissu… un élément commun depuis des siècles. On le trouve partout et on se demande bien comment révolutionner son usage et sa fabrication. De nombreuses entreprises ont planché sur le sujet et Audi a décidé de frapper un grand coup pour sa nouvelle Audi A3 Sportback. Désormais, certains sièges seront fabriqués dans un tissu qui provient du recyclage de bouteilles !

C’est plutôt simple : les bouteilles sont collectées, lavées, triées, déchiquetées. Tous les petits morceaux sont fondus et travaillés pour créer des fibres textiles, assemblées pour faire des fils et des tissus. Cela paraît simple mais c’est un processus qui a été travaillé longtemps, notamment pour garantir une qualité des matériaux identique à ce que les clients connaissent chez Audi.

Pour la nouvelle Audi A3 Sportback, 3 selleries tissus seront proposées, chacune fabriquée à partir de bouteilles recyclées. Près de 90% du tissu de ces sièges est issu du recyclage. Pour l’anecdote, il faut 45 bouteilles par siège, et plus de 60 pour les moquettes. Ce sont autant de déchets qui ne seront pas dans la nature, et qui sont utiles, y compris dans le monde automobile premium.

Une réflexion bien aboutie

Evidemment, les sièges et les tissus ne sont pas les seuls éléments issus du recyclage. On peut également citer les insonorisants, une partie des amortisseurs, les bordures de coffre, le plancher, et bien d’autres. Au delà de l’utilisation de ces matériaux recyclés, Audi met également un point d’honneur à éviter de les mélanger à d’autres matériaux, afin de faciliter leur traitement une fois la fin de vie du véhicule atteinte. Cela contribuera à une réutilisation plus facile et moins énergivore.

On ne peut que saluer cette nouvelle initiative qui devrait se retrouver dans d’autres modèles de la marque très prochainement. Un pas supplémentaire pour moins polluer la planète.



Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + quatre =

%d blogueurs aiment cette page :