Essai : Audi Q3 Sportback 45 TFSI quattro – Un vent de frais

Dans la gamme SUV Audi, il y a les indétrônables Q5 et Q7. Premiers arrivés sur le segment, ils ont largement trouvé leur public et ont mis en place les bases de la famille Q : de beaux volumes, une transmission intégrale quattro et un style souvent consensuel.

Avec les années et les profonds changements du monde automobile, le nombre de SUV a largement augmenté. La marque aux anneaux a suivi le marché en agrandissant sa famille Q, notamment avec l’Audi Q3. C’était LE chaînon manquant, un SUV avec un gabarit plus passe-partout, un côté mignon mais baroudeur, et un véhicule capable de tout faire, avec la patte technologique Audi.

Après presque 10 ans d’existence, l’Audi Q3 n’a presque plus rien à prouver. C’est un véritable concentré d’Audi, qui bénéficie d’un design sobre mais franchement réussi, et d’une habitabilité hors-pair. La seconde génération a été inaugurée en 2018, et la recette est restée la même. On change les ingrédients, on la rend un peu plus désirable, et le succès est toujours au rendez-vous.

Une affaire de style ?

Avec les années, les SUV se sont musclés et se sont rapprochés des codes du sport. Il n’en fallait pas plus pour voir arriver des SUV aux faux airs de coupé, l’Audi Q8 en tête, suivi de près par l’Audi Q3 Sportback.

Mon Audi Q3 Sportback d’essai et sa livrée Gris Daytona, pack S-line et jantes 19 pouces est tout simplement sublime. Les lignes sont franches et j’en viens à me demander ce qui reste aux Audi Q3 “Standard”. De face, on pourrait se tromper, mais le profil et la partie arrière résultent clairement d’un coup de crayon réussi. Grâce aux arches de roue proéminentes et aux éléments contrastants couleur aluminium, l’Audi Q3 Sportback réussit un parfait mélange entre sport et aventure.

La calandre est superbe, habillée d’aluminium, elle annonce un tempérament dynamique, tout comme la partie arrière, qui bénéficie d’un diffuseur presque ostentatoire. Côté look, mon coeur part immédiatement vers cette version Sportback et occulte rapidement l’Audi Q3 dans sa version standard.

Ne jamais renier ses racines

L’accueil est sans surprise. La planche de bord est identique à celle de l’Audi Q3. J’apprécie particulièrement l’habitacle de ce modèle. On retrouve un cockpit légèrement tourné vers le conducteur avec un écran MMI parfaitement intégré et de belles touches d’aluminium pour redorer le tout. L’Audi Virtual Cockpit termine un tableau technologique qui paraît désormais courant, mais qui fait toujours son petit effet lorsqu’on découvre les personnalisations possibles.

Côté moteur, mon modèle d’essai bénéficie d’un 2.0L TFSI de 230 chevaux, un moteur pétillant, que j’ai hâte de découvrir. Direction Clermont-Ferrand pour quelques emplettes, pour mieux redécouvrir la praticité d’une Audi Q3 au quotidien. Le moteur forme un duo parfait avec la boîte S-tronic et la conduite est apaisante. L’insonorisation est bluffante et le confort au dessus de mes préjugés. Je me retourne devant toutes les vitrines pour apercevoir les reflets de cette Audi Q3 Sportback et quelques têtes se tournent. Cette nouvelle venue attire, et c’est bon signe.

Place aux grandes étendues, je quitte la ville pour mieux découvrir le comportement de mon modèle d’essai. Quelques voies rapides me permettent d’apprécier l’insonorisation et le côté couteau-suisse de cette Audi Q3 Sportback. La chaîne des Puys se dresse devant moi comme un défi, je bifurque en direction de routes plus tortueuses. Cette escapade dynamique me rappelle une évidence : l’Audi Q3 Sportback est d’abord et avant tout une Audi Q3. Le comportement est sain, rassurant, sans être ultra-sportif. La transmission intégrale quattro offre une motricité sans failles sur les routes grasses et la tenue de cap est bonne.

Côté moteur, le 2.0L TFSI joue également une partition efficace. Rempli de couple à bas régime, il s’exprime jusqu’à 4000 tr/min où il commence à s’épuiser dans un son moins flatteur. Une fois encore, les curseurs ne sont pas côté sport, mais côté efficacité, confort et sécurité. Certains pourraient trouver ça frustrant, il n’en est rien. Mon Audi Q3 Sportback d’essai prouve une fois encore le savoir-faire de la marque aux anneaux avec un moteur sobre, taillé pour le quotidien et avec un petit esprit GT très plaisant.

Baby-Q8, pour tous les jours

L’audace de cette Audi Q3 Sportback, c’est son style. A côté d’elle, une Audi Q3 se range dans la catégorie des voitures “de papa”. Mais sa vraie force, c’est de rester une Audi, un savant mélange de confort, de plaisir de conduite et surtout de quotidien. Elle offre une autre image, sans altérer l’expérience, notamment l’espace à bord, qui autorise largement un voyage en famille.

Je ne suis pas le premier à le dire, mais cette Audi Q3 Sportback est ce qui se rapproche le mieux d’une petite Audi Q8. Rien que pour cette raison, elle mérite d’exister. Souvenez-vous, il y a un peu moins de 2 ans, je plaçais l’Audi Q8 comme la nouvelle icône stylistique d’Audi (en attendant l’Audi e-tron GT). L’Audi Q3 Sportback rend une copie taillée pour le quotidien, seul, en duo, ou en famille, avec un style inimitable et qui fait l’unanimité.

Oui, un tel style appellerait une sportivité plus importante, mais l’Audi Q3 Sportback est une voiture destinée à rouler tous les jours. Elle le fait magnifiquement bien, et enfonce le clou avec un capital sympathie surprenant. Ceux qui me connaissent le savent, je ne porte pas toujours les SUV dans mon coeur, mais j’aimerais clairement avoir un tel modèle dans mon garage, en Orange Pulse histoire de ne pas passer inaperçu.

Une fois encore, je remercie chaleureusement Marjorie et Jérome et la concession Audi Sport Concept pour leur confiance et pour le prêt de cette superbe Audi Q3 Sportback ! A très bientôt.



Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 4 =

%d blogueurs aiment cette page :