A7 Audi Les essais Modèles A Nos essais

Essai : Audi A7 Sportback 55 TFSi

La nouvelle Audi A7 Sportback a déjà 1 an, cela passe très vite.

Ce grand coupé est sans doute la mieux réussi du segment. Pourtant Mercedes en sortant sa CLS avait envoyé du lourd mais Audi a su répondre à son concurrent sans aucun problème.

La nouvelle génération a des lignes beaucoup plus tendues et acérées offrant ainsi un réel dynamisme. Mais il n’y a pas que les lignes, il y a aussi la face avant ! Comment dire ? Elle a un sacrée gueule quand même ! Les phares Lasers sont assez minimalistes mais offrent un sacré regard à cette Audi A7 Sportback. Ici le noir mythos la met sacrément en valeur. Même si certains critiquent l’intégration du scanner et du laser dans la calandre single frame, nous trouvons que l’intégration est plutôt réussie et sans bavure.

Oui, l’Audi A7 Sportback offre scanner, laser, radar etc etc, ce qu’il lui permet d’avoir un niveau d’autonomie de 3/5. Vous avez dit l’avance par la technologie ? Oui le slogan de la marque est vraiment approprié. Audi met le paquet pour que toutes ses voitures soient le plus technologiques possible et nous sommes servis dans cette Audi A7 Sportback. Elle a juste 1 système d’assistance de moins que sa grande sœur l’Audi A8. A l’intérieur ? La technologie est omniprésente : 3 écrans dont 2 tactiles servent à gérer l’intégralité de ce coupé.

La qualité de finition est bien entendu au rendez-vous avec des assemblages au millimètre. Le seul bémol vient des écrans en verre : ils laissent des traces en permanence, pour un maniaque comme moi cela est assez stressant (la microfibre fut mon amie pendant cet essai lol). Tout est fait pour que l’on se sente bien et le pari est vraiment réussi. Autre point fort ce cette Audi A7 Sportback : le moteur. Pendant cet essai nous avions le 55 TFSI de 340 chevaux et quel bonheur, un véritable régal à conduire, cela change radicalement des moteurs diesels. Ce 55 TFSI est un 3 litres V6 turbo de 340 chevaux offrant un couple de 500 Nm, le tout associé à une boite tiptronic à 8 rapports.

Contact ! Même pas une vibration, un claquement ou un signe que le moteur est en marche. Le tachymètre indique 900 tours/minute, c’est tout. On passe en drive et on se laisse bercer par le confort incomparable, les suspensions pneumatiques remplissent parfaitement leur job, les rapports passent mais sans aucun à-coup, et la position de conduite est idéale. Avaler les kilomètres avec cette Audi A7 Sportback ne poserait aucun problème.

Passons en mode dynamique : suspensions raffermies, direction plus rigide et accélérateur hyper sensible. Vous allez me dire ça doit envoyer du lourd mais je vais vous décevoir ! Ça envoie à moitié du lourd, l’impression de vitesse est là, la rigueur d’une conduite dynamique est là, MAIS nous n’avons pas le son de la sportivité ! Je me pose toujours la question pourquoi mettre l’Audi Engine Sound System sur des V6 ou V8 BiTDi et pas sur ce fabuleux et mal aimé V6T essence ?

Vous l’aurez compris cette Audi A7 Sportback est confortable, hyper connecté mais il manque un brun de sportivité avec ce moteur qui est très noble.

Par : Miguel / Photos : Audi4Addict

Commenter

treize + dix-neuf =