Audi Audi e-tron quattro Communication E-tron Modèles e-tron Technologie

Nouvelle Audi e-tron quattro : le SUV électrique réinventé

Bonjour à tous. Je reprends les commandes après quelques semaines mouvementées. Il faut dire qu’en ce moment, l’actualité automobile est fournie, et que l’arrivée imminente du Mondial de l’Automobile à Paris n’arrange pas les choses. Chez Audi, cette fin d’année s’annonce pleine de surprises, et ce mois de Septembre voit arriver un modèle très attendu.

La mobilité change et chaque constructeur innove et se lance pour attirer de nouveaux consommateurs. Le moteur thermique plait toujours, mais toute l’industrie recherche des alternatives meilleures pour la planète et respectant les usages de chacun. Pour l’instant, c’est l’électricité qui est à l’honneur et depuis quelques mois, les constructeurs dévoilent chacun leur tout leur vision. Tesla, Jaguar, Mercedes, Kia, tout le monde s’y met et les consommateurs attendaient de pied ferme la réponse de la marque aux anneaux.

Après de longs teasers et de nombreuses technologies dévoilées, il est désormais temps de découvrir la version finale du SUV Audi e-tron quattro. En effet, Audi a fait le choix pour son premier modèle de s’appuyer sur un segment très en vogue : celui des SUV.

En terme de design, la face avant montre une identité propre aux productions e-tron. La calandre est pleine et s’allonge jusque sous les phares qui possèdent eux aussi leur propres regards. De profil, on ne peut s’empêcher de penser au nouveau venu Q8. Cet Audi e-tron quattro reprend les codes des SUV de la marque avec une partie basse nouvelle et l’intégration de deux prises électriques, une sur chaque aile.

La vitre latérale qui se continue loin derrière la porte arrière assoit encore le SUV et lui donne des faux airs de coupé. Enfin à l’arrière, la signature lumineuse parcourt toute la largeur du coffre et permet d’affiner ce SUV qui affiche tout de même 4,90m de long et 1,94m de large.

A l’intérieur, on retrouve les éléments inaugurés sur la plateforme A8 et présents dans le nouveau Q8. Trois grands écrans sont entourés d’un habitacle légèrement tourné vers le conducteur et dessiné de manière sportive. Le tunnel central est spécifique et le logo e-tron trône fièrement devant le passager. Cependant, on ne peut parler de ce modèle sans évoquer une grande nouveauté technologique : les rétroviseurs numériques.

Avant d’enchaîner sur le sujet, je vous laisse découvrir une première vidéo mise en ligne par Audi France :

Comme l’indique la marque aux anneaux : ce SUV n’est pas le 1er véhicule électrique, mais il possède tout le savoir-faire et l’avant-gardisme d’Audi. Revenons sur les rétroviseurs : jusqu’à présent, chaque modèle Audi était équipé de rétroviseurs conventionnels avec un miroir. Pour la première fois sur un modèle de série, Audi a décidé de revoir entièrement le concept en intégrant une caméra HD sur chaque porte. Le flux vidéo est ensuite renvoyé à deux écran OLED situés dans les contre-portes.

L’intérêt ? Améliorer l’aérodynamisme ainsi que le rendu visuel des rétroviseurs en affichant une image plus nette et une largeur de champ bien plus importante que n’importe quel rétroviseur standard. Il est également possible d’incruster des informations comme la présence de véhicules dans l’angle mort ou les radars de recul.

Bien sûr, on ne peut parler de véhicule électrique sans détailler la partie motrice. Vous le savez, Audi prône sa transmission intégrale et le SUV Audi e-tron quattro n’est pas une exception. Deux moteurs électriques (un par essieu) délivrent une puissance totale de 360 chevaux et plus de 500 Nm de couple. Chaque moteur peut être individuellement contrôlé pour parfaire la motricité et l’efficience. Suivant le mode de conduite choisi, la puissance sera régulée afin d’améliorer l’autonomie.

Avec 95 kWh de capacité dans les batteries, la marque aux anneaux annonce une autonomie supérieure à 400 km. Cette prouesse tient par un nouveau système de récupération énergétique capable d’emmagasiner un maximum d’énergie dans presque toutes les situations de décélération. Le système de freinage est également épaulé par les moteurs électrique qui dans les situations de faible freinage seront seuls à décélérer le véhicule.

Enfin, la mobilité électrique se doit d’être accompagnée. Pour cela, Audi a travaillé sur une intégration parfaite des données concernant les bornes de recharge dans le système MMI. Dans les faits, pour chaque voyage, le MMI prendra en compte la position des bornes ainsi que leur puissance afin de mettre à disposition un itinéraire efficace.

Autant dire que la firme d’Ingolstadt a sublimé le véhicule électrique et a mis tout son savoir-faire et son système qualité afin d’offrir un véhicule pas comme les autres. C’est une nouvelle réponse à la mobilité électrique et il est clair que nous allons très vite croiser ce SUV Audi e-tron quattro sur nos routes. Les plus impatients pourront le découvrir au Mondial de l’Automobile de Paris. Pour les autres il faudra patienter jusqu’en 2019.

J’ai vraiment hâte de découvrir ce SUV d’un nouveau genre, affichant clairement les ambitions d’Audi sur ce segment.

Commenter

dix − six =