A8 Audi Modeles de serie A/Q Nos essais

Prise en main Audi A8 : j’en rêve encore

Bonjour à tous. Il y a un peu plus d’un an je vous partageais mes 3 modèles Audi préférés. En première position, la limousine A8, personnifiant parfaitement l’avance par la technologie et montrant au monde tout ce qu’Audi sait faire de mieux. Rares sont les occasions de croiser un tel modèle et en prendre le volant est un moment unique.

Pourtant, le rêve devient parfois réalité et c’est mon partenaire Audi Sport Concept qui m’a permis de vivre quelques heures inoubliables au volant d’une superbe A8, dotée du 3.0 TDI 286 chevaux et dans une livrée Gris Terra magnifique.

L’Audi A8, c’est d’abord une prestance, une présence. Rien que la découverte est un moment unique. 5 mètres, des lignes tendues, du chrome et une finition unique, la limousine d’Ingolstadt est imposante et respectueuse. Inutile de chercher les défauts : chaque assemblage est millimétré et bien orchestré.

Passage à l’intérieur où le luxe et la technologie s’imposent : écrans tactiles avec retour haptique, assemblages eux aussi parfaits, mélange subtil de bois, d’aluminium, de cuir et de piano laqué, tout en respectant une ergonomie très travaillée et respectueuse du segment. Ici le sport n’est pas présent, mais le confort visuel est déjà reposant et annonce la couleur.

On ne monte pas dans une Audi A8, on s’installe à son bord : les sièges possèdent de très nombreux réglages et se préparent à votre arrivée avec une cinétique parfaite et sans heurts. La main arrive naturellement sur le bouton de mise en marche, Start !

Confort 5 étoiles

Où est le moteur ? La boîte de vitesse ? Le démarrage est doux, presque sans bruit et les écrans s’animent afin de nous placer dans un cocon technologique et doux. Le temps de trouver mes marques dans ce nouvel environnement et il est temps de faire mes premiers tours de roues à bord de ce modèle exceptionnel.

J’enclenche de suite le mode « Confort » de l’Audi Drive Select et je profite d’un vaisseau sénatorial. La ville devient presque apaisante (aux dimensions du véhicule près), tout est doux, onctueux et le 3.0 TDI se fait oublier dans un bruit maîtrisé (du moins à l’intérieur, car il est moins discret une fois sorti du véhicule). Les suspensions pilotées font un travail d’orfèvre et aucun dos d’âne ni bosse ne viennent perturber le ressenti.

Malgré son gabarit, cette A8 impressionne dans les manoeuvres, elle est facile à mener et docile. Une fois arrivé sur les routes secondaires, je teste le mode sport, mais voit tout de suite que cette limousine n’est pas faite pour ça, elle cabre, pique et penche légèrement dans les virages rapides. Oui, les 286 chevaux du V6 TDI offrent une relance impressionnante, mais le comportement est du côté de la douceur. Je reprend le mode qui va bien et m’offre alors une ballade apaisante au milieu des montagnes Auvergnates.

Technologie de haut vol

Evidemment, qui dit A8 dit technologie, et je n’ai pas été déçu. D’abord par les suspensions pilotées, qui peuvent à la demande se relever ou s’abaisser pour parfaire l’expérience. Ensuite par le nouveau MMI entièrement tactile. Je vais être honnête, j’avais peur de cette transition, aimant profondément la molette tactile et son ergonomie très travaillée.

Le double écran tactile demande évidemment un temps d’adaptation mais offre une expérience rassurante. Les possibilités sont nombreuses mais ergonomiques. Il est d’ailleurs aisé de personnaliser les écrans afin de parfaire le quotidien. Le retour haptique est un vrai plus pour éviter les erreurs et les commandes vocales répondent bien, ce qui permet d’éviter les regards trop pressants sur les écrans et de se concentrer sur la route.

Concernant la conduite, les assistances sont nombreuses et bienvenues sur un tel véhicule : maintien dans les voies, régulateur adaptatif avec gestion de la consigne en fonction des panneaux ou de l’environnement, nombreuses aides en conduite citadine (alerte de traffic transversal, alerte de traversée des piétons, aide à la sortie d’un parking …) et caméra 360° pour les manœuvres compliquées (un bijou). L’A8 est un vaisseau qui se pilote sereinement et sans effort particulier, c’est justement là sa force : offrir un tel niveau de sophistication sans être obligé de faire des efforts surhumains.

Clairement, cette Audi A8 est un véhicule atypique et un résumé parfait du savoir-faire d’Audi. Le modèle que j’ai eu la chance d’essayer a même le luxe d’être livré dans une superbe couleur et un beau pack d’options pour profiter davantage des possibilités de cette limousine. Je vous invite à la découvrir en concession chez Audi Sport Concept si elle vous intéresse ! Pour ma part cette prise en main était exceptionnelle mais je ne vous en dit pas trop car il se trouve que j’aurai prochainement la chance de repasser du temps avec cette beauté qu’est l’A8. L’occasion pour moi de détailler davantage les options et possibilités de cet OVNI automobile.

Je tiens à énormément remercier Marjorie et Jérôme de la concession Audi Sport Concept à Aubière pour le prêt de ce modèle fabuleux. Un grand merci également à Nicolas qui m’a accompagné durant cette prise en main et qui va bientôt nous livrer de superbes clichés. A très vite pour un nouvel essai et une revue plus détaillée de cette limousine incroyable.

Photos Audi4Addict – Tous droits réservés

Commenter

2 + 7 =