Audi Communication Modeles de serie R/S/RS Modèles RS/TT RS4

Audi RS4 Avant, laissez la refroidir

Bonjour à tous. Dans les années 90, la marque aux anneaux a pris la décision de créer un véhicule qui bousculerait tous les codes : un break sportif, bodybuildé avec plus de 300 chevaux. En s’appuyant sur le savoir-faire de Porsche en matière de sportivité, les ingénieurs d’Ingolstadt sont partis d’une base d’Audi 80 break, pour finir avec une RS2 Avant muni d’un mélodieux 5 cylindres 2.2L turbo boosté à 315 chevaux.

Depuis, la belle et désormais collector RS2 Avant a évolué vers le break RS4 Avant que vous connaissez. Mais revenons quelques instants sur les moteurs utilisés au fil des générations. Il y a d’abord eu l’Audi RS4 Avant type B5, produit dès 1999. Ce modèle était muni d’un 2.7 V6 biturbo développant 375 chevaux. Mais la course à la cylindrée a vite pris le pas, si bien que la génération suivante, la B7, démarrée en 2006, inaugure un 4.2L V8 atmosphérique de 420 chevaux, bien connu des propriétaires d’R8 V8.

En 2012, c’est au tour du type B8 de faire son apparition, une fois de plus le break RS4 voit un beau V8 4.2L s’introduire sous le capot, pour afficher 450 chevaux. Le 0 à 100 km/h est réussi en 4,7 secondes, un break pour les papas très pressés.

Rapprochons nous encore d’aujourd’hui, en 2015, la marque aux anneaux inaugure sa nouvelle Audi A4, type B9. Le style change, les envies aussi et les constructeurs du monde entier abandonnent les gros moteurs au profit de plus petits blocs turbocompressés et plus efficients. Le public attend alors la firme d’Ingolstadt au tournant pour la nouvelle RS4 Avant.

Autant dire que personne ne sera déçu du résultat, en effet les ingénieurs d’Ingolstadt ont certes baissé la volumétrie et le nombre de cylindres de cette nouvelle RS4, mais ils se sont appuyés sur un élément connu, devenu mythique : un 2.9 V6 biturbo, comme le premier modèle de 1999. Ce bloc rageur et délibérément sportif développe pour cette dernière génération pas moins de 450 chevaux, avec le comportement d’un biturbo si caractéristique.

Seulement, une fois cravaché, ce bloc doit refroidir correctement, avec des craquements et bruits si caractéristiques de la mécanique. C’est ce que la marque aux anneaux a voulu mettre en avant dans une très belle vidéo, simple mais qui parlera à tous les amateurs d’automobile sportive, qui après leur run dynamique écoutent des râles de la mécanique qui refroidit :

Cette Audi RS4 Avant est vraiment un modèle hors du commun qui offre aux familles un véhicule dynamique et racé. Je n’ai encore jamais eu l’occasion d’essayer ce break superbe et ce moteur particulier, mais les choses pourraient bien changer dans les prochains jours, affaire à suivre !

1 Commentaire

  • Always liked the 228 best out of all the Biturbo descendants, and the upgrades here make this one even better. Note that despite a family resemblance, it »s not the same body as a Biturbo coupe; built on the longer 4-door floorpan, the 228 is more of a grand tourer and has completely exclusive sheetmetal not shared with any if its kin. professional writing

Commenter

16 − 2 =