Audi Modeles de serie A/Q TT

Le nouvel Audi TT est plus vert que jamais

Bonjour à tous. Depuis très longtemps la marque aux anneaux travaille sur la diminution de la pollution et la recherche d’énergies alternatives pour ses véhicules. Un concept au gaz, une hybridation commercialisée, les technologies sont là et permettent déjà de rouler plus proprement.

ttmk3_03

Seulement lorsqu’on parle de la pollution d’un véhicule, il faut également penser à sa construction, à sa vie entière et à son recyclage. Nous sommes souvent focalisés sur la consommation de carburant mais de nombreux autres éléments participent aux émissions de CO2. La marque aux anneaux a récemment publié quelques informations concernant le nouvel Audi TT. Pour le Dr. Ulrich Hackenberg, l’essentiel est de réussir à réduire significativement la pollution globale d’un modèle à chaque changement de gamme .

Pour cette troisième génération de l’Audi TT, on peut dire que l’exercice est pleinement réussi. Malgré des puissances augmentées jusqu’à 14%, le cycle de vie des nouveaux modèles rejette environ 11% de gaz à effet de serre en moins par rapport aux précédents.

ttmk3_04 ttmk3_01

Le premier levier qu’Audi actionne pour réussir ce défi, ce sont les matériaux utilisés et le poids. Déjà en 2006, en utilisant une bonne combinaison de métaux, le TT seconde génération était plus léger de 90 kg par rapport à la première génération. Avec l’arrivée du nouveau modèle, on gagne encore en moyenne 50 kg. La consommation de carburant a également été réduite grâce à cette perte de poids mais également grâce à l’utilisation de nouveaux blocs moteurs plus optimisés. Le TT 2.0 TDI affiche seulement 4,2 l/100 km et le puissant TTS 7,3 l/100km.

ttmk3_02

Bien sûr, la marque aux anneaux a également revu certains procédés de fabrication et investi dans des équipements plus respectueux de l’environnement. Si on combine cela à une plus grande efficacité dans la construction, on arrive à un résultat bluffant : la fabrication de l’Audi TT 3ème génération rejette 9% de gaz à effet de serre en moins que celle de la génération précédente.

De beaux chiffres et un vrai travail de fond réalisé par la marque aux anneaux afin à la fois de rendre plus « verts » ses véhicules mais également pérenniser la production et la rendre moins polluante. Tout cela profite au final au consommateur qui se retrouve avec des véhicules plus légers donc plus maniables, plus performants et surtout plus économiques à l’usage. Si vous voulez connaître tous les détails de ce cycle de vie du TT 3ème génération, je vous invite à télécharger ce document officiel.

Via Audi

Commenter

quinze + 14 =