A1 Audi E-tron Modeles de serie A/Q Technologie

Comment fonctionne la belle A1 e-tron ?

Bonjour à tous. Le technologie e-tron d’Audi est encore en cours de développement mais quelques modèles sont déjà sur nos routes, notamment l’A3 e-tron en test grandeur nature aux États-Unis.

Aujourd’hui, les voitures électriques sont surtout destinées aux marchés citadins et aux petits trajets, même si l’autonomie ne cesse d’augmenter. Pour la firme d’Ingolstadt, le modèle se prêtant le plus à l’énergie électrique est donc l’Audi A1. Une version e-tron de la citadine a déjà été présentée lors de différents salons mais sa technologie a évolué. Les premiers projets reposaient sur un petit moteur thermique placé à l’arrière et qui rechargeait les batteries en quasi permanence, avec une très faible consommation d’essence, l’idée était d’augmenter l’autonomie sans consommer trop de carburant.

La technologie évoluant, ce système a été abandonné et l’A1 e-tron se dote désormais d’un système dérivé de celui présenté sur la R8 F12 e Performance. Le moteur thermique est épaulé par deux moteurs électriques dont un fait office d’alternateur amélioré. Plusieurs modes de fonctionnement suivant la charge et l’envie du conducteur sont alors disponibles.

En mode électrique, le moteur thermique est coupé et seul un moteur donne sa puissance aux roues, sans que l’alternateur n’intervienne. Lorsque la charge et la vitesse augmentent, le moteur thermique s’enclenche et recharge batterie via l’alternateur. Ensuite un mode combiné peut se mettre en route : le moteur thermique se retrouve couplé aux roues motrice et s’ajoute au moteur électrique pour faire avancer le véhicule. Suivant les réglages du conducteur et la route, le système choisira de privilégier le moteur électrique ou thermique afin d’obtenir une consommation la plus modérée possible.

L’A1 e-tron est également capable de rouler en mode entièrement thermique, le moteur électrique se retrouve découplé les roues et le moteur thermique peut être aidé par l’alternateur pour soulager sa charge et offrir des accélérations plus franches, c’est le mode boost. Ensuite lors des décélérations, l’alternateur récupère l’énergie et la stocke dans les batteries. Voici une vidéo illustrant tous ces modes, on peut également voir l’emplacement et les technologies utilisées pour coupler les moteurs.

Nous n’avons pas encore de date de commercialisation ni de données techniques concernant la future A1 e-tron mais on peut espérer la voir arriver bientôt. Il faut dire que le challenge de la mobilité électrique n’est pas encore réglé et qu’il y a de nombreuses butées avant de rendre ce système plus accessible et plus conviancant.

Via Youtube

Commenter

sept − trois =