24H du Mans Audi Competition Modeles de serie A/Q Modeles de serie R/S/RS RS5

Quand la technologie testée en compétition arrive dans les modèles de série : l’injection directe FSI

Bonjour à tous. Après le premier épisode hier consacré au moteur 5 cylindres, il est temps aujourd’hui de s’intéresser à une autre technologie issue de la compétition.

C’est au tour de l’injection directe essence FSI qui a fait ses débuts aux 24H du Mans en 2001. C’était la première participation d’un moteur à injection directe dans cette intense compétition. Le trio Tom Kristensen / Emanuele Pirro / Franck Piala a mené la belle R8 LMS 3.6 V8 turbo #1 à la victoire. Malgré une course mouvementée et dérangée par la météo, la marque aux anneaux et sa technologie FSI ont su prouver qu’à la fois les pilotes et les véhicules étaient parés à toutes les éventualités. Au final, Audi a même réalisé un doublé en plaçant la seconde R8 #2 à seulement 1 tour du leader. Je vous laisse avec la vidéo, commentée par un Tom Kristensen en forme et ravi de partager ses souvenirs.

Aujourd’hui, la technologie FSI se retrouve dans tous les moteurs essence de la marque. Elle permet un rendement et une puissance bien supérieurs à la méthode par carburateur. Illustrée dans la superbe RS5, elle donne au V8 4.2L la capacité de fournir 450 chevaux et un 0 à 100km/h abattu en 4,6 secondes. De superbes chiffres qui ne font que s’améliorer.

Via Youtube

 

Commenter

dix-neuf − 13 =