Audi RS e-tron GT : dans les mains de Lucas di Grassi

Ingolstadt se prépare pour une année 2021 sous le signe de la mobilité électrique. Si les modèles Audi e-tron sont désormais lancés, la marque prépare et peaufine son porte-étendard : l’Audi e-tron GT.

Le développement de ce modèle touche a sa fin et la marque a présenté aux 24H de Spa-Francorchamps un prototype bien avancé de la future bombe Audi RS e-tron GT. Nous y sommes, la gamme Audi RS aura droit à ses modèles 100% électriques, une petite révolution, mais une avancée nécessaire.

Technologie au service de la sportivité

Julius Seebach, Directeur Général d’Audi Sport GmbH, a annoncé que l’Audi RS e-tron GT sera le modèle le plus sportif et le plus sophistiqué de la gamme e-tron. Elle marque d’une pierre l’avancée de la marque dans le monde de la mobilité électrique, et permet à Audi de se projeter dans un futur dynamique.

N’oublions pas que l’énergie électrique, au delà de mouvoir les modèles e-tron, permettra également d’assurer un avenir aux modèles thermiques grâce à l’hybridation. C’est un élément obligatoire pour passer les futures normes et continuer d’insuffler de la passion mécanique pour les amateurs de belles cylindrées.

L’Audi RS e-tron GT fera la part belle à la technologie, pour le plus grand bonheur des sportifs. On retrouve des suspensions pilotées, des roues arrières directrices, des freins carbone/céramique, ainsi que des réglages peaufinés par les équipes d’Audi Sport, pour une balance parfaite entre confort et dynamisme.

Pour améliorer l’expérience lors de sessions très sportives ou sur circuit, la gestion thermique a été largement optimisée. Deux circuits de refroidissement différents fonctionnent à deux plages de température distinctes. Un circuit est dédié aux moteurs tandis que l’autre gère la température des batteries. Cela permet d’afficher des performances constantes, même après plusieurs tours de circuit.

Si tous ces éléments impressionnent, le plus fou reste le temps de mise au point réduit. L’Audi e-tron GT est le premier modèle développé en circuit court, avec l’aide massive de calculs numériques et l’optimisation des flux de développement.

Pré-série validée par Lucas di Grassi

On ne présente plus Lucas di Grassi. Le pilote brésilien roule avec Audi depuis 2012. Il a remporté la première course du championnat de Formula-E en 2014, gagné le titre de Champion de ce même championnat en 2017, et réalisé 3 podiums aux 24H du Mans. C’est à Neuberg, en Allemagne, que Lucas a pu prendre la volant sur circuit de la future Audi RS e-tron GT, afin de donner son feedback aux ingénieurs.

 

Après 5 tours, Lucas a annoncé sur la voiture était « fun ». Bluffé par les accélérations (0 à 100 km/h en moins de 4 secondes), c’est surtout la constance des performances qui l’a surpris. C’est ici la gestion thermique qui joue, et qui réussit le tour de force d’éviter la surchauffe des éléments électriques, même sous très forte charge.

Côté comportement, rien à dire, les suspensions font un excellent travail, les freins également. Il n’a pas vraiment testé le confort et les capacités de routière de la future GT d’Audi, mais nous en saurons plus très bientôt.

Cette version de pré-série testée par Lucas est très proche de lu modèle prévu pour début 2021. Les ingénieurs d’Ingolstadt profiteront certainement des retours du pilote pour peaufiner la bête, avant un lancement qui devrait marquer les esprits dans quelques semaines.



Photos : Audi AG

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit − 6 =

%d blogueurs aiment cette page :