Audi S6 et S7 Sportback : un coeur d’essence pour les USA

La passion automobile est présente dans le monde entier. Cependant, les véhicules et coutumes sont bien différents suivant les continents et chaque zone possède ses spécificités.

En Europe, les SUV ont clairement gagné le coeur des conducteurs en un peu plus de 10 ans et le diesel reste un carburant logique pour les grands rouleurs. La marque aux anneaux a d’ailleurs fait le choix du diesel pour ses nouveaux modèles S, afin de trouver un excellent compromis entre dynamisme et sobriété. Il faut savoir qu’une bonne partie des modèles “S” chez Audi sont choisi par de grands rouleurs qui souhaitent un véhicule différent et souvent très bien optionné.

Coeur de RS aux USA

Outre-Atlantique, le diesel n’a pas autant la cote que chez nous, et l’essence reste largement majoritaire. C’est d’autant plus vrai avec les modèles sportifs. Le public américain verrait d’un mauvais oeil une voiture de sport équipée d’un TDI. C’est pour cette raison que la marque aux anneaux réalise des modèles spécifiques pour ce continent, à l’image des nouvelles Audi S6 berline, Audi S6 Avant et Audi S7 Sportback.

En Amérique, ces nouveaux modèles bénéficieront d’un bloc bien connu chez nous : le 2.9L V6 biturbo de l’Audi RS 4 Avant, ramené à 444 chevaux. Pour rappel, ce bloc bénéficie d’un compresseur électrique alimenté par le circuit 48V. Ce compresseur permet d’éviter le lag des turbos en tournant à près de 70 000 tours/min.

Le rêve américain

Pour avoir eu la chance d’essayer l’Audi RS 4 Avant et son moteur 2.9L TFSI, il trouvera parfaitement sa place dans les Audi S6 berline, S6 Avant et S7 Sportback américaines. Coupleux, musical et très plaisant, il mérite de se retrouver dans d’autres modèles de la marque pour prouver que l’essence n’est pas morte. L’Europe aussi pourrait y trouver son compte, mais les normes nous poussent à chasser ce genre d’engin.

Ce moteur, comme le 5 cylindres 2.5L TFSI des Audi RS 3 Sportback, RS Q3 et TT RS fait partie de l’héritage sportif d’Ingolstadt. Pour rappel, la toute première Audi RS 4 Avant avait inauguré un moteur 2.7L V6 biturbo de 380 chevaux. Après être passée au V8, l’Audi RS 4 Avant a retrouvé son architecture originale en 2017 avec l’arrivée de la 4ème génération.

A l’instar des Audi SQ7 et SQ8, les modèles “S” diesel européens continuent d’être déclinés en version essence pour le marche américain. Si le succès est au rendez-vous, peut être qu’Audi déclinera ces moteurs dans le vieux continent.

 

Photos : Audi AG / Les photos illustrent les modèles européens, équipés du moteur TDI

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − quatorze =

%d blogueurs aiment cette page :