En pratique Geekeries Pneumatiques Technologie Technology Want

Michelin Track Connect : le parfait allié du gentlemen driver

Bonjour à tous. Il y a deux semaines j’ai eu l’occasion de vivre un événement intense et connecté, tournant autour du pneumatique. Cet objet rond et noir est souvent méconnu, et on oublie souvent que c’est le seul élément qui relie nos chères automobiles à la route. Quand on sait que plus de 200 composants font partie de la recette, je vous laisse imaginer la complexité de l’affaire, mais on pourrait bien se faire aider par une nouvelle technologie : un pneu connecté.

Un pneu connecté ?

Dans notre vie quotidienne, lorsqu’on pense pneumatique, on pense pression. C’est en effet un facteur clef de sécurité et de longévité. Les voitures modernes sont désormais équipées de valves qui mesurent la pression et nous alertent lorsqu’il y a une chute. Il faut savoir qu’au delà de la sécurité, la pression des pneumatiques est également très importante dans le comportement d’un véhicule et doit être réglée suivant l’usage. C’est pour cela qu’on gonfle davantage ses pneus lors des longs trajets par exemple.

Sur circuit, le problème est le même, d’autant qu’il faut composer avec une élévation importante de la température des pneus. Au fil des tours, le temps que la mécanique et les pneumatiques se placent à leur régime de fonctionnement nominal, la température monte, et si on augmente la température des pneus, on augmente leur pression. De fil en aiguille, si on augmente la pression des pneus, la surface de contact diminue car la bande de roulement s’arrondit.

Michelin a donc trouvé une solution pour aider les pilotes sur circuit afin qu’il puissent rapidement trouver la bonne pression d’utilisation de leurs pneus, le système se nomme MICHELIN Track Connect, et voici la première illustration :

Etant donné que cette nouvelle technologie doit aider les pilotes sur circuit, la société clermontoise s’est appuyée sur son pneumatique le plus adapté : Pilot Sport Cup 2. Détenteur de nombreuses homologations et de très nombreux records, c’est clairement le bon point de départ. Michelin a ensuite travaillé pour intégrer un capteur dans le pneumatique afin qu’il puisse remonter sa température et sa pression, est ainsi né le pneumatique Michelin Pilot Sport Cup 2 Connect.

En pratique, on achète 4 pneus « connectables » pour son véhicule puis on commande le kit Track Connect qui contient un boîtier récepteur à placer dans le véhicule, 4 capteurs pour les pneumatiques (histoire de ne pas racheter des capteurs lorsqu’on change ses pneus) et un support pour téléphone. Une fois tout ça installé, tout est prêt pour une journée circuit exaltante.

Parfaire son chrono et l’usure de ses pneus

Ces pneumatiques connectés vont parler lors du roulage au boîtier récepteur qui ensuite renvoie les données au téléphone. C’est ensuite l’application Michelin Track Connect qui interprète et donne les bons conseils. Car au delà d’afficher simplement la pression et la température de chaque pneu, l’application est capable de conseiller le pilote sur la bonne pression d’utilisation et lui faire comprendre les changements de comportement de son véhicule.

Voici une belle vidéo de présentation de la solution, avec l’ami Jean-Philippe qui est en quelques sortes le papa de cette nouvelle technologie :

Lorsqu’on part pour un run, il suffit de brancher le boîtier récepteur, d’ouvrir l’application et de faire quelques réglages : véhicule, circuit, météo. L’application donne alors la pression à viser à chaud pour un comportement optimal.

Durant le run, les pressions et la température des pneumatiques s’affichent en temps réel et on voit rapidement que les choses changent au fil des tours. Un code couleur permet de savoir si le réglage est bon ou pas, de plus, si on tourne le téléphone en mode paysage, une jauge de comportement affiche l’aspect sous ou sur-vireur du véhicule.

Une fois le run terminé, l’application enregistre les données et donne des conseils d’ajustement de pression pour le prochain départ. Il est même possible de revivre son relais avec les vitesses de passage en courbe, les temps au tour ou encore les accélérations prises lors du pilotage.

Le ressenti ?

J’ai eu la chance de tester ce pneumatique connecté sur le superbe circuit d’Andalucia, au sud de l’Espagne. C’est un tracé très technique mais enivrant. Michelin m’a confié (avec un pilote instructeur bien sûr) une Porsche 991 Carrera S pour faire mes preuves. 4 pneus MICHELIN Pilot Sport Cup 2 Connect, 4 capteurs, le boîtier, l’appli, je n’avais plus qu’à me mettre au volant pour tester tout ça.

J’oubliais : la pression. Pour le premier passage, la voiture est réglée suivant les préconisations du constructeur, histoire de partir avec une pression suffisamment élevée pour éviter les problèmes, et représentative de ce qui se fait lors de TrackDays. On me donne le top, et vrooom. Certes ce n’est pas une Audi, mais cette Carrera S avance, vite et bien. Les premiers tours me permettent de découvrir le circuit, je prends alors confiance et augmente le rythme. Néanmoins, plus je boucle des tours, plus je sens la voiture flotter. Le phénomène est marquant lors des freinages appuyés et des fortes sollicitations. Je jette un coup d’oeil à l’application, je suis dans le rouge, partout.

Je m’arrête aux stands et stoppe l’enregistrement des données sur le téléphone. Je reçois alors des conseils pour ajuster mes pressions. Avec l’aide de mon coach, on réajuste les 4 pneus, et quelques minutes plus tard, je repars sur la piste. La voiture est TRANSFORMEE, les freinages sont sains, droits et parfaitement dosables, les virages sont chirurgicaux, les pneumatiques travaillent correctement et ne bronchent plus. L’expérience est excellente et je prends confiance dans mon bolide, ce qui me permet d’améliorer encore mon chrono (d’escargot quand même).

Les tours s’enchaînent et la pression ne monte plus, les pneumatiques sont dans leur plage optimale de fonctionnement, l’application affiche du vert partout et un comportement neutre, c’est bien le cas. Je rentre aux stands, ravi du résultat et rediscute avec mon coach qui m’explique que j’ai gagné environ 20% de surface de gomme au sol en réajustant mes pressions. Si 20% paraissent peu, c’est exactement ce qui différentie un pneumatique slick de compétition d’un pneumatique comme Pilot Sport Cup 2.

Un spécialiste pneumatique toujours à portée de main

Ce pneumatique connecté et la solution qui l’entoure sont une aide précieuse pour les amateurs de roulage sur circuit. Cela permet à la fois de parfaire son pilotage mais également de perdre moins de temps à chercher LA bonne pression d’utilisation. L’aspect économique est également primordial puisqu’en utilisant ses pneumatiques à la bonne pression, il est possible de réaliser 50% de tours supplémentaires.

La commercialisation va débuter dans quelques semaines et 11 dimensions de pneumatiques sont prévues. De nombreux véhicules sont d’ores et déjà équipables, parmi eux, des Audi évidemment : la supercar R8 et la bombe TT RS pourront bénéficier de Track Connect. Si vous voulez en savoir plus sur MICHELIN Track Connect, rendez vous sur le site officiel de présentation. Enfin, un énorme merci à Sophie, Sabine, Jean-Philippe et John pour cet événement qui m’a vraiment permis de ressentir l’influence de la pression sur le pilotage !

Commenter

treize + dix-huit =