Audi Communication Histoire Want

Audi Sport quattro : la génèse

Bonjour à tous. Rassurez-vous, je n’ai pas oublié le blog. J’ai pris une pause d’un bon mois afin de prendre un peu de temps pour moi et recentrer mes envies et ma vision de ce média que vous êtes de plus en plus nombreux à lire. Je vais tranquillement reprendre le rythme des activités et vous proposer dans les prochaines semaines un essai que j’attend depuis bien longtemps.

Il faut avouer que ce début d’année est pour l’instant calme, mais je pense que tout va s’enflammer très bientôt avec l’arrivée du salon de Genève début Mars. On attend de nombreuses exclusivités et la marque aux anneaux pourrait bien en profiter pour dévoiler sa future berline A6.

En attendant ces nouveautés, je vous propose de découvrir ou redécouvrir un des modèles qui a fondé la notoriété d’Audi. Replongeons dans les années 80 : la marque aux anneaux rafle les victoires en rallye avec sa transmission intégrale. Seulement les challengers sont à l’affut et Lancia parvient à prendre la tête du championnat du monde des rallyes en 1983. Les équipes d’Ingolstadt réfléchissent alors à une nouvelle arme pour gagner de nouveau.

Le cahier des charges est simple : beaucoup de puissance, une voiture courte pour gagner en agilité, un travail de maître sur le poids et l’intégration du système quattro. De plus, il faut développer en parallèle un modèle de série devant être produit à 200 exemplaires et un modèle de compétition. Tout ça pour valider les exigences de la FIA afin d’homologuer son nouveau bolide.

C’est une Ur-quattro qui sert de base au travail des ingénieurs. L’empattement est raccourci de 32cm, les renforts de caisse sont construits en aluminium et de nombreux éléments de carrosserie reçoivent du kevlar pour gagner en robustesse. Mais c’est sous le capot que la magie opère, un inédit 5 cylindres 2.1L turbo prend place en porte-à-faux avant. Construit intégralement en aluminium, ce bloc développe 306 chevaux et offre une sonorité inégalée.

En parallèle du modèle de (petite) série, les ingénieurs d’Ingolstadt développent alors le bolide de compétition qui est censé remettre les pendules à l’heure sur les pistes mondiales. C’est en Corse, en Avril 1984 qu’est inaugurée l’Audi Sport quattro de compétition. Le moteur est poussé à 420 chevaux et c’est Walter Röhrl qui prend le volant pour donner à Audi de nouvelles victoires.

Avec les années, le modèle évolue pour dépasser les 500 chevaux et finir en apothéose à Pikes Peak, dans une version quattro S1 pilotée par Michele Mouton et Walter Röhrl respectivement champions de cette célèbre course de côte en 1985 et 1987.

Aujourd’hui, l’Audi Sport quattro de série est devenue une légende et les collectionneurs du monde entier lorgnent sur cette pépite. Je vous propose de découvrir en vidéo un exemplaire unique, spécialement commandé par Audi France et achetée par Norbert Clement, passionné et amoureux du modèle. La mélodie du 5 cylindres et le look unique de ce bolide vont vous transporter dans une époque ou le plaisir automobile était sans tabous.

Cette Audi Sport quattro est aujourd’hui mythique, d’abord par ses 200 exemplaires construits mais également par son moteur unique et terriblement bestial. La marque aux anneaux peut être fière d’avoir su garder cette identité avec la transmission intégrale et ce 5 cylindres qui ronronne comme aucun autre.

Commenter

deux × un =