Audi Competition R18 e-tron quattro

La nouvelle R18 e-tron quattro est homologuée pour la saison 2014

Bonjour à tous. Dans un peu plus de 40 jours, le championnat d’endurance WEC commencera à Silverstone. Les fans attendent avec impatience cette saison qui s’annonce palpitante notamment grâce au retour de Porsche en catégorie LMP1 avec leur bolide 919.

Weltpremiere des neuen Audi RS 5 DTM in Genf

Pour Audi le travail a été dur afin d’optimiser et rendre sa belle R18 e-tron quattro encore plus performante et efficiente. Il faut dire que les réglementations sont strictes et que ce soit pour la sécurité, l’économie de carburant ou l’aérodynamisme, l’ACO et la FIA sont inflexibles sur les textes. Les équipes d’Ingolstadt travaillent depuis près de 9 mois pour mettre au point ce nouveau bolide : les premières versions des textes d’homologations ont été transmises aux autorités fin novembre et chaque équipe devait rendre sa copie définitive le 15 février.

Au niveau de la sécurité, la marque aux anneaux a réalisés des tests dynamiques afin de prouver noir sur blanc que la monocoque en carbone du prototype LM1 était fiable et sûre. Mais pour 2014, le grand défi vient des moteurs et de l’énergie, à cause d’une nouvelle réglementation draconienne.

r18etrongeneve_06 Weltpremiere des neuen Audi RS 5 DTM in Genf

En effet comme pour les années précédentes, il faut effectuer le meilleur chrono en évitant de consommer du carburant. Celà permet d’abord de faire moins d’arrêt aux stands mais également de rentrer dans les normes et ainsi être sûr de faire partie du classement final.

Cette année, la réglementation autour de la consommation et de l’énergie va plus loin. En effet suivant la classe du véhicule, les équipes seront soumises à utiliser une quantité d’énergie prédéterminée et fixe. A chaque tour la quantité d’énergie brûlée par chaque bolide sera mesurée et confrontée aux normes à tenir. En cas de dépassement, des sanctions seront prises : un passage aux stands de 10, 40 voire 60 secondes sera obligatoire si les pilotes et les équipes ne jouent pas le jeu.

Weltpremiere des neuen Audi RS 5 DTM in Genf r18etrongeneve_04

Pour les véhicules hybrides comme la belle R18 e-tron quattro, l’énergie électrique envoyée aux roues avant sera également mesurée et des sanctions seront prises si la quantité  déterminée par les commissions de course est dépassée. Du côté des pilotes, le défi est donc double : à la fois faire les meilleurs chronos possibles mais également économiser un maximum de carburant. Le pilote Audi Lucas DiGrassi a été rapidement impliqué pour tester ces nouvelles façons d’appréhender les problèmes énergétiques. Selon lui la façon de piloter sera semblable aux années précédentes, il faudra simplement penser à soulager l’accélérateur plus tôt dans les zones qui le permettent ou profiter davantage de l’aspiration offerte par les concurrents.

Pour réussir le défi de la meilleure façon, il faudra que les pilotes et l’écurie aient une communication sans faille. En cas de dépassement d’un seuil, les pilotes pourront rattraper cette consommation excessive sur deux tours avant d’être sanctionnés. Les ingénieurs de course devront donc garder toujours l’œil sur les graphes afin de prévenir les pilotes de l’approche d’un seuil critique.

r18etrongeneve_05

Avec toute cette nouvelle réglementation autour de l’énergie, les dossiers d’homologations ont fortement grandi. Audi a donné à l’ACO et à la FIA un rapport détaillé sur les groupes motopropulseurs ainsi que sur les systèmes hybrides et la récupération d’énergie.

Désormais, on sait que le travail d’Audi autour de sa belle R18 n’a pas été vain et le bolide d’endurance de la marque aux anneaux pourra disputer cette compétition WEC sans problèmes. Évidemment quelques tests et passages devant les commissions seront nécessaires avant chaque course mais le plus dur est fait. Il faut maintenant travailler les chronos, trajectoires et stratégies. Audi je compte sur toi !

r18etrongeneve_07

Via Audi, photos via AudiWorld et Fourtitude

Commenter

quinze + vingt =