Audi Modeles de serie R/S/RS RS7 RSQ3 Technologie

Les technologies dynamiques des Audi RSQ3 et RS7 Sportback

Bonjour à tous. Lorsqu’on parle sportivité, les premiers chiffres et mots qui viennent à l’esprit sont ceux liés à la performance. Puissance du moteurs, temps d’accélération, vitesse … On oublie souvent que derrière sportivité il y a également sécurité mais surtout technologie.

techno_rsq3_rs7_02

Chez Audi la gamme RS existe depuis longtemps. Elle a toujours été synonyme de sportivité et la marque aux anneaux a toujours réussi a mettre le meilleur de la technologie au service de la performance et des sensations, sans oublier la sécurité des passagers. On connaît tous le système quattro, décliné suivant la taille du modèle considéré, mais on oublie souvent d’autres technologies, parfois discrètes mais qui font leur travail et permettent soit un gain de performance, soit de consommation.

Commençons avec le beau RS Q3. Le premier SUV ultra sportif de la marque aux anneaux arrive très bientôt sur nos routes et possède un pédigrée impressionnant : moteur 5 cylindres en ligne 2.5 TFSI, 310 chevaux, un couple de 420 Nm, le célèbre quattro et une boîte à double embrayage S-tronic. Le 0 à 100km/h se retrouve effectué en seulement 5,5 secondes.

techno_rsq3_rs7_04 techno_rsq3_rs7_05

Bien sûr le 5 cylindres turbo est connu chez Audi mais pour le nouveau venu de la gamme RS, il a été retravaillé de façon a sortir plus de puissance mais surtout moins de consommation. Pour cela les ingénieurs d’Ingolstadt ont du combiner de nombreuses technologies : d’abord un turbo retravaillé inscrit dans un circuit d’air optimisé et régulé, ensuite une gestion de l’huile électronique avec une pompe régulée qui permet une montée en température plus rapide (l’huile passe dans un premier temps au plus près de l’échappement) et donc un moteur qui arrive plus rapidement à la bonne plage d’utilisation. Enfin on retrouve l’Audi Valvelift System, qui permet de gérer l’entrée d’air dans les cylindres en changeant le débattement des soupapes. Avec les injecteurs électroniques l’Audi RSQ3 peut alors gérer seul le rendement et surtout n’utiliser que le minimum de carburant en cas de faible charge.

On retrouve une belle illustration de ces technologies dans cette vidéo surprenante. Réalisée en 3D on peut voir le sportif RSQ3 se déplacer en ville pour ensuite laisser apparaître toute le mécanique embarquée. L’accent est ensuite mis sur le moteur pour découvrir les technologies inaugurées ou améliorées pour ce SUV.

Passons désormais à un autre modèle de la marque, en restant dans la gamme RS bien sûr. Cette fois c’est le coupé/limousine très sportif RS7 que l’on met sous les feux de la rampe. Parlons chiffres d’abord : ce modèle hors normes possède un V8 4.0L TFSI de 560 chevaux. Comme pour tout modèle de la gamme RS cette RS7 possède le système quattro ainsi qu’une boîte tiptronic spécialement travaillée pour recevoir cette puissance et un couple atteignant 700 Nm. Les 100 km/h sont atteints en seulement 3,9 secondes et il est possible d’atteindre 300km/h en faisant lever la bride.

techno_rsq3_rs7_03 techno_rsq3_rs7_01

Lorsqu’on parle sport, ce n’est pas seulement la puissance qui forge le caractère d’une voiture et son dynamisme. Pour réaliser d’excellents temps sur un circuit, le véhicule doit faire des passages en courbe les plus rapides possible et virer le plus à plat possible. Ici aussi, la technologie Audi a fait de grandes avancées et cette Audi RS7 est pourvue de ce qui se fait de mieux en matière de gestion dynamique de la puissance aux roues. D’abord on a le système quattro qui pour l’occasion est muni d’un différentiel central autobloquant capable de gérer le couple envoyé aux roues avant et arrière. Par défaut 60% du couple est envoyé sur l’arrière pour accentuer le coté dynamique de la belle grande sportive. Ensuite grâce à quelques engrenages, il est possible de transformer l’Audi RS7 en quasi traction ou quasi propulsion.

Mais ce n’est pas tout, en option l’Audi RS7 propose un différentiel arrière sport capable lui de gérer le couple envoyé à gauche ou à droite. Par exemple en cas de virage à droite, la limousine aux airs de coupé va donner plus de puissance à la roue arrière gauche qui est à l’extérieur du virage : le résultat est une entrée en courbe plus rapide et une inscription dans la trajectoire plus sereine et efficace. Malgré les presque 5 mètres de ce modèle et un poids de près de 1800 kg, le dynamisme est au rendez vous et la griffe RS est plus que respectée. Voici une vidéo technique elle aussi présentant ces deux éléments dynamiques.

Il est intéressant de voir que le dynamisme n’est pas qu’une question de moteur. Il existe aujourd’hui de nombreuses technologies qui permettent des passages en courbe plus efficaces. Malgré qu’il soient invisibles ou inaudibles ces systèmes sont présents et je serais curieux de me placer au volant de deux modèles identiques avec l’un d’entre eux dépourvus de ces éléments dynamiques. Restez cependant prudents sur les routes, avec le mauvais temps arrivant il ne faut jouer avec les éléments !

Via Youtube

 

Commenter

19 + 15 =